Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 09:20

Hello ! Je sais, je ne viens plus très souvent sur ce blog, mais ma vie réelle prend un pas beaucoup plus important et je suis moins disponible pour ma vie virtuelle, ne m'ne voulez pas. Mais je prends le temps de faire une petite pause du réel pour vous conter mes aventures au pays du soleil levant.

Allez c'est parti !

Tout d'abord, nous avons attendu le dernier moment afin de prévenir nos deux petits monstres du fait que nous partions à l'étranger et que, qui plus est, nous prenions l'avion ! Le grand était déjà un peu au courant, ayant capté des bribes de nos conversations, mais le petit était extatique.

Une amie nous a gentiment emmenés à l'aéroport, vu qu'elle travaille juste à côté, c'était pile poil. Nous avons déposé nos bagages et en route pour les portes d'embarquement. Nous avons attendu un peu, mais c'était pour la bonne cause XD

Une fois dans l'avion qui nous emmenait vers Francfort, nous avons pu voir que nos enfants étaient pour le moment plutôt calmes, ouf. Mais ce n'était qu'une heure de trajet. Nous avons couru un mini marathon pour prendre notre correspondance pour Nagoya, et nous avons finalement attendu plus de 40 minutes et c'est là que le grand voyage a enfin commencé : 11 heures de voyage où nos enfants ont à nouveau été assez calmes, car gavés de dessins animés. Je sais, j'assume parfaitement l'étiquette mauvaise mère.

C'est à 8 heures du matin que nous sommes arrivés à l'aéroport de Nagoya. Crevés mais heureux d'être arrivés sur le sol japonais. Cependant, ce n'était pas pour autant que notre voyage était terminé : il nous restait environ 1h30 de voyage en train pour Ôgaki, notre destination finale.

Notre ami nous attendait à la gare et nous avons enfin pu nous reposer un peu. Enfin, au moins mon homme et le grand, car le petit, qui avait fait la sieste pendant le voyage en train, pétait la forme. Et j'ai évidemment dû le gérer, j'ai fait comme ça 36 heures d'affilée sans dormir ( je n'avais pas réussi à fermer l'oeil dans l'avion).

Nous avons un peu visité les environs après la sieste de deux de mes hommes. Mes amis habitant juste à côté d'un rivière entourée de cerisiers, nous avons pu admirer ce pour quoi nous étions en partie venus. Quel ravissement, quel bonheur ! Repas de roi avec mon ami qui cuisine comme un chef ( il fait des concours de cuisine de son quartier et a fini une fois deuxième, une fois premier avec sa fille).

 

Le vendredi, repos encore, car il fallait se faire au décalage ( même si la fatigue nous a bien aidés à passer outre et nous avons dormi raisonnablement bien, surtout moi avec mes 36 heures éveillée XD DOnc ce fût parc pour les enfants, admiration encore une fois des cerisiers et un peu de lèche vitrine, car le Japon ce'st quand même beaucoup de trucs à admirer et à s'empêcher d'acheter parce que c'est trop mignon !!!!!!

 

Le samedi, nous devions aller admirer les cerisiers dans une zoo de Nagoya, mais le petit ayant vomi ses tripes tout le matin ( oui je sais, c'est d'un glamour), nous avons opté pour aller au Ichiyajô, littéralement le Château d'une nuit. Hideyoshi Toyotomi l'a construit ( enfin l'originale, hein) en une nuit afin d'impressionner ses ennemis, mission réussie. Le chateau construit à sa place est très beau et les cerisiers autour aussi !

Le soir, mes beaux parents devaient arriver de Tahiti, oui, nous faisons les choses en famille et c'était l'occasion de leur faire découvrir le Japon. Je suis allée avec mon amie les chercher et ce fût une joyeuse réunion.

 

Le lendemain, dimanche donc, nous sommes partis à la fête d'Ôgaki, la ville de mes amis donc. Il y avait des tas d'étals et de stands pour découvrir de la nourriture ou même des animas, nous avons vu avec étonnement des tas de jeunes cosplayeurs. Dont une Mononoke Hime super bien faite.

Nous sommes allés admirer le château d'Ôgaki sous les cerisiers, autant en profiter un maximum. Il y avait un salon de thé en plein air avec des gens en kimono qui dégustaient du matcha, vous savez le thé servi lors de la cérémonie du thé. Nous avons même pu rentrer gratuitement dans le château.

Puis direction la rivière où nos amis avaient gagné un tour en bateau pour 8 personnes. Nous avons pu admirer les cerisiers qui jalonnent ladite rivière tout en se cramponnant à la barque de peur de tomber ( surtout moi, je suis une flipette sur l'eau XD). Tour magique avec de superbes photos. Puis petit thé sur les berges tout en écoutant du koto, le rêve !

Le lundi suivant, nous devions partir pour Kyoto, mais ceci fera l'objet d'un nouveau billet !

(Toutes les photos sont en dessous  car je n'ai toujours pas compris comment marchait ce maudit overblog pour les photos...)

 

 

 

Cerisiers près de nos amis

Cerisiers près de nos amis

Ichiyajô

Ichiyajô

Rivière près de l'Ichiyajô

Rivière près de l'Ichiyajô

Château d'Ôgaki

Château d'Ôgaki

Château d'Ôgaki

Château d'Ôgaki

Tour en barque

Tour en barque

Tour en barque

Tour en barque

Vue de sous la cascade

Vue de sous la cascade

25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 10:37

Group portrait of people looking surprised : PhotoHello ! Cela faisait un moment, hein ? Mais comme j'étais partie au Japon (hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !) pour deux semaines de pur bonheur et que j'ai eu un peu plus de mal à me remettre du décalage, j'ai fait l'école buissonnière sur le site.

Alors je reprends mes bonnes habitudes et pour voir les choses en rose, je vais noter ce qui m'a plu cette semaine. Pas de grands évènements de la mort qui tue, mais plein de petit bonheurs simples qui réchauffent le coeur.

 

 

 

 

 

Lundi :

- Mes enfants retournent respectivement à l'école et à la halte garderie, soupir de soulagement, car après le retour du Japon ( où ils ont été globalement très sages) ils m'ont fait payer leur sagesse au centuple et m'ont rendue chèvre... Je les aime !!!!!! Il faut que je m'en souvienne !

- Je reçois un mail de Shermane qui me fait plaisir et me tente de plus en plus pour me lancer à nouveau dans l'aventure du feelance... Je suis tentée...

- Dans la foulée, j'ai l'honneur et la joie de discuter avec Shermane au téléphone. Elle me donne plein de trucs et astuces pour une éventuelle reprise de freelance et je lui en suis très reconnaissante.

 

Mardi :

- Le réparateur vient enfin voir pour notre lave-vaisselle en panne. Bon, il lui faut des pièces pour le réparer et il doit envoyer le devis à la marque pour voir si elle accete de prendre en charge ou s ielle remplace carrément la machine ( honnêtement, si c'est la deuxième option, je ne vais vraiment pas me plaindre XD)

 

 

Mercredi :

- Je garde la petite de copains et rigole ben en redécouvrant qu'elle est encore plus bavarde que mon deuxième. Vous n'imaginez pas comme il est difficile de battre mon fils au jeu du bavardage en continu XD

 

Samedi :

- Cours de danse orientale le matin pendant 3 heures ( oui, je kiffe) et j'ai la bonne surprise de bien me souvenir du début de la choré apprise la semaine dernière au voile. J'adore cette chorégraphie et je bosse comme une dingue pour rester au niveau des avancées ( je suis une débutante propulsée dans leur cours par manque d'effectif de mon niveau). Vous n'avez pas idée d'à quel point je kiffe d'apprendre des trucs durs et de suivre un peu. Et j'apprends que je vais sans doute faire cette choré avec les avancées pour le spectacle de fin d'année. Ô joie ! Ô stress ! Ô boulot de malade ne perspective ! Je vous reparlerai du sectacle quand il sera passé.

- Petit barbecue avec des amis le soir. Grosse papote et plaisir de se revoir après presque un an sans se voir. Eh oui, ce sont  de nouveaux parents débordés. Frites et saucisses, rien de plus calorique, mais que c'est bon !

 

Dimanche :

- Je me transforme en une maman super efficace qui vous plie un chutney de pommes et un plat de cravettes au curry en 2 h top chrono ! Coupage de légumes, vaisselle et rangement compris ! Youhou !

- Le soir, je réitère avec un gratin de chou-fleur pas dégueu et une vaisselle expédiée en deux temps trois mouvements. Je suis un peu bobonne mais m'en fous, ma cuisine est propre et rutilante : joie !

- Et puis, petit film tranquille avec mon homme : Avengers, l'ère d'Ultron. Nous passons une bonne soirée et apprécionsle film. J'aime toujours autant Tony Stark et Thor. Mais Hawke Eye n'est vraiment pas mal non plus dans son genre XD. 

 

 

Une semaine pépère, mais quand on prend de l'âge, ça aide à se remettre des longs voyages XD. bonne nouvelle semaine à vous !

21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 08:49

Allez, je me motive pour écrire ça, je ne vais pas abandonner juste une semaine après avoir pris la résolution de le faire, ça ne fait pas sérieux. Malgré une autre semaine sans nuits continues ( je commence à me dire que ce ne sera jamais possible) il y a eu de bons moments.

 

Lundi : - Comme j'avais fait un ménage vite fait le dimanche, je n'ai plus qu'à faire le peaufinage et je gagne du temps, quel bonheur ! Oui, je hais le ménage.

Mardi : - Je pars à Cannes acheter encore du chocolat et je reviens avec une pleine brouette de moutons, cocottes, lapins, cloches et autres vaches en chocolat accompagnés d'oeufs au chocolat et d'oeufs aux fruits. Oui, je sais, je suis définitivement accro.

Mercredi : - Je reçois un mail du photographe qui va faire faire un safari découverte à mes beaux parents sur Tokyo : tout est bouclé, ya plus qu'à les laisser profiter de la visite. Le contact est agréable et le Tokyo Safari promet d'être génial, du coup, je suis hyper jalouse d'eux. Il faudra qu'on se case un truc comme ça un jour, si on retourne au Japon.

- Je fais mon premier enregistrement bénévole d'émission pour un collectif pour lequel j'écris des articles depuis quelques mois. Je suis la seule fille, mais les gars sont gentils et les blagues fusent. Ce qui devait ne durer que 30 minutes, s'éternise ensuite en discussion pendant 2 heures... Je me couche avec la banane XD

Jeudi : - J'ai ma belle soeur au téléphone, elle pourra nous emmener à l'aéroport, ça nous fait un souci de moins à gérer. Merci belle soeur !

Vendredi : - Carnaval de mon grand à l'école et on a la chance de pouvoir y assister. Tout le monde n'a pas ce bonheur. Mes gosses s'éclatent, se gavent de friandises et de gâteaux et le petit ose même demander un sac pour embarquer la monstrueuse poignée de bonbons qu'il a dans la main. J'avoue, j'ai un peu honte, mais je me marre comme une baleine.

- Samedi : - Peu de monde au cours de danse orientale, oui, on est deux. Du coup on a droit à un cours particulier et je révise certaines choses comme j'en apprends d'autres. J'adore cette danse. C'est le seul moment où je peux presque oublier mes rondeurs et en prendre avantage ( je dis bien "presque")

- Dimanche : - Je reçois un mail de mes amis Japonais qui me disent qu'ils sont prêts et ravis de nous recevoir chez eux prochainement. Ils nous préparent un petit programme aux petits oignons.

- Dans le mail, ils nous annoncent aussi que les cerisiers ont commencé à fleurir et que quand nous y seront ce sera le "mankai", la pleine floraison, hourra !!! Oui, ce la mérite un petit bonheur à lui tout seul.

 

 

Et voilà ! Une semaine un peu banale ponctuée de petits bonheurs sans prétention mais qui ont contribué à me donner la pêche. Il va sans dire que le Japon a une place prépondérante dans ma joie et que je trépigne d'impatience. Bon, un peu moins à l'idée de passer 13 heures enfermée avec mes monstres à des milliers de kilomètres du sol, mais quand même banane et frite sont de la partie ! XD

15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 08:00

Afficher l'image d'origine

Je vais vous parler aujourd'hui d'une de mes lectures. Elle n'a pas franchement contribué à éclairer ma vie de petits angelots joufflus, roses et gais, mais j'avais envie de le lire pour voir ce que ça donnait par rapport au film super attendu.

Tout d'abord un petit résumé s'impose, non ?

Divergente, c'est l'histoire de Béatrice, une jeune fille de 16 ans qui vit dans une société où les gens sont catalogués par factions : Altruistes, dont elle fait partie, les anges gris qui s'oublient pour venir en aide au autres. Audacieux : les guerriers têtes brûlées. Érudits, les grosses têtes. Sincères: ceux qui vous balancent la vérité en pleine poire. Et enfin Fraternels, les peace and love agriculteurs. Pour finir, il y a une faction qui n'en est pas une : les sans factions, les clodos chargés de faire les tâches ingrates.

Béatrice doit passer un test qui déterminera pour quelle faction elle est faite. Cette jeune fille frêle aime sa famille, mais se sent étouffée, mal dans sa peau. Elle va à ce test espérant avoir des solutions. Le truc, c'est qu'elle découvre qu'elle est faite pour plusieurs factions, anomalie que son examinatrice s'empresse d'effacer. Elle la renvoie chez elle et lui dit de choisir Altruistes.

Le jour du choix arrive, elle choisit Audacieux et son frère Érudit. Ils quittent tous deux leurs parents pour une nouvelle vie. Béatrice se fait appeler dorénavant Tris et doit endurer le difficile entraînement de ces guerriers amateurs de sensations fortes. Pas de pitié, on se frappe, on ne doit pas discuter les ordres. Elle s'y fait des amis et rencontre le beau Quatre, qui est son instructeur. Le courant semble électrisant entre eux. Que va-t-il se passer ?

 

Dans cette uchronie, nous découvrons donc des gens qui ont des talents axés sur une seule spécialité : combat, don de soi, franchise, intelligence et joie de vivre. Ce monde est-il viable ? Les tensions ne sont-elles pas palpables ?

Eh bien si, le fait que les Altruistes détentiennent le pouvoir de part leur désintéressement fait des mécontents. Mais comment cela va-t-il se régler ? Dans la douceur ? Ou dans la douleur ?

 

J'avoue avoir bien aimé les deux premiers livres qui nous racontent l'histoire de Tris. Son changement de faction, son adaptation à ce nouveau mode de vie. Et aussi sa rencontre avec Quatre, pleine de non dits, de regards en coin et d'amûuuuuuuuuur. Car, vous le savez, j'adoooooore les romances. La relation entre les protagonistes me plaît, pleine d'urgence, de passion.

En revanche, j'avais envie d'une lecture légère, et là ça se gâte. L'ambiance est oppressante, on sent que quelque chose se trame, mais quoi ? On le découvre par petits morceaux tout au long des 3 romans. Mais je trouve que dans le 3ème roman, les incohérences sont légion. Les questions sont plus nombreuses que les réponses et ça, je trouve que c'est franchement rédibitoire. J'avais envie de passer les looooooongues scènes de remise en question qui commençaient à me courir sur le haricot car en fait, c'est un éternel recommencement. Toujours la même chose, les mêmes problèmes entre les deux. Arg que ça m'a gavée ! Quelque chose me bloque et je me dis que c'est celui où l'auteur à moins bossé, plus cherché à faire le boulot qu'on lui demandait sans vraiment approfondir. Je ne parlerai pas de la fin mais bon je dirai juste qu'elle ne m'a pas emballée. Je dis à la fois tout et rien dans ce commentaire. En gros, vous pouvez le lire, mais je ne vous garantis pas un coup de coeur. Enfin, peut-être que si, vu qu'il est adapté en film. D'ailleurs, je ne vois vraiment pas comment ils vont réussir à faire 2 films avec le dernier bouquin, honnêtement, il n'y a pas assez de matière pour ça. Je suis persuadée qu'ils vont broder à mort et qu'on va juste se retrouver face à des scènes d'action à n'en plus finir pour combler les vides scénaristiques. Que j'ai hâte d'assister à ça... Voyez mon enthousiasme sans bornes.

Il y a un quatrième livre, petit bonus à la trilogie où l'on en apprend plus sur Quatre. J'ai bien envie de sauter ce volume-là. Je ne sais pas mais ça me gave d'avance... Vous l'aurez compris, je suis un peu déçue. VAis-je avoir le courage de me plonger dans Hunger Games ce coup-ci ? Je ne sais pas trop. On verra bien.

 

Et vous, vous l'avez lu ? Qu'en avez-vous pensé ?

 

14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 08:55

Young Womans Hand Holding Starfish : Photo

 

Aujourd'hui, j'ai envie de positiver et de voir le bon côté des choses plutôt que le mauvais. J'ai donc décidé de pomper l'idée sur mes copines Kleo et Shermane pour y parvenir. Toutes les semaines ( si j'arrive à m'y tenir) je vais tenter de publier 10 choses qui m'on plus cette semaine afin de PO SI TI VER ! C'est donc parti pour un post positif et plein d'ondes supra fleuries ! J'en ai bien besoin vu la semaine que j'ai passé...

 

 

 

- Lundi, partir sur Cannes chercher des chocolats de Pâques pour goûter et voir si les adorables petits animaux en chocolat de Jeff de B. sont aussi savoureux que beaux. Je reçois en cadeau un adorable coquetier et en plus les chocolats sont délicieux.

 

- Mardi, du coup je suis trop impatiente, je retourne acheter 1kg de ces douceurs ( pour en faire cadeau, hein) et reçois deux autres coquetiers, on va bientôt arriver au nombre requis. Nain N°2 est juste adorable et sage. Ouah j'aime quand c'est le cas.

 

- Mercredi, malgré la grève et un petit garçon "sur les bras" j'arrive à rester relativement calme. Les enfants font une bonne sieste et on joue bien, sans trop de disputes.

 

- Jeudi : recevoir des gentils mots pour me remonter le moral après mon article larmoyant et désespéré. Merci les filles, j'en avais besoin.

 

- Vendredi, habiller en Peter Pan Nain N°2 pour voir si son costume lui va bien pour le soir et ne pas pouvoir lui enlever. Du coup, on va au marché comme ça. Il est la coqueluche là bas ( en même temps, tout le monde l'adore) et reçoit sa dose quotidienne d'olives, de fromage et une fraise en plus. Le costume est miraculeusement épargné par les traces de jus de fraise, ouf.

 

Le soir-même, habillage des mes zouaves en Peter Pan et Flash McQueen dans le parc où ils vont pour se dépenser et go pour la fête de carnaval de Nain N°2. Tout se passe bien, les enfants sont extatiques et relativement sages.

 

Retour à la maison et je réalise un plat japonais : des sukiyaki udon. Une tuerie, je recommencerai. À cette occasion, j'ai supporté les rires niais de la fille qui a fait le tuto pour les réaliser sans fermer d'un coup de colère. Malgré ses talents de cuisinière, je ne la supporte vraiment pas, j'ai l'impression qu'une abrutie me prend pour une abrutie. Fière de moi, j'ai tenu le coup. Oui, ça mérite un point positif, elle me donne la chair de poule tellement elle m'énerve. Donc double plaisir.

 

- Samedi, malgré une prof de danse orientale absente une cinquième fois en 2 mois et demi ( la moitié du temps, quoi) et une insurrection en cours avec des mots au vitriol pour certaines de mes camarades, nous passons 3 heures de franche camaraderie et de plaisir dansant. J'adore la danse orientale. Et quand la meilleure danseuse du cours me dit que c'est agréable de danser avec moi malgré mon statut de débutante parce que je m'accroche et refuse d'abandonner, je suis aux anges.

 

- Dimanche, je me secoue un peu et décide de ranger, laver et ordonner notre intérieur bordèlique et je respire à nouveau ! Mes nerfs se relâchent un peu !

 

Rendez-vous ensuite au restaurant avec des amis pour déguster des mets chilieno-chtis absolument délicieux tout en discutant et en plaisantant, quel pied ! Les enfants sont relativement sages et quand ça commence à se gâter, je sors de ma besace des coloriages et des livres qui désamorcent l'explosion d'excitation. Auto-congratulation et fierté personnelle... On se satisfait de peu quand on est un peu déprimée.

 

Une semaine teintée de gros larmoiements, certes, mais je suis globalement heureuse qu'il y ait eu quelques petits plaisirs pour adoucir et assouplir mes nerfs tendus comme un string. Je vais continuer sur ma lancée et tenir bon pour remonter la pente !!!!!

10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 08:56

I don't have the patience for this : PhotoEn ce moment, petit passage à vide qui me peine. Je n'aime pas avoir les larmes aux yeux pour une broutille, je n'aime pas me sentir indolente, je n'aime pas avoir les nerfs à fleur de peau et plus que tout, je n'aime pas ne pas être moi-même.

 

J'ignore pourquoi, mais en ce moment je ne supporte plus rien. J'ai l'impression d'être une baleine échouée sur la plage, incapable de bouger pour retrouver la quiétude de son océan.

Je me sens énorme, moche, vieille.

Mes enfants me stressent et me paraissent incontrôlables à tel point que si je ne hausse pas la voix, ils n'obéissent pas. Je me sens devenir une harpie hargneuse qui braille pour un rien... Dès qu'ils sortent des clous, je me sens trembler, ma tête bourdonne et je serre très fort les dents à tel point que j'en ai mal. Alors que je voudrais être un modèle  de patience et de bonhomie. Raté.

 

Je suis fatiguée, 3 ans et demi de nuits plus qu'anecdotiques dans certains cas commencent à peser sur mon moral et mon corps. Je ne savoure même plus mes rares nuits complètes car je me réveille toujours en pleine nuit, conditionnée par mon petit tyran nocturne. Vosu verriez mes cernes.

 

Les gens m'énervent. Une nana passe devant moi sans rien dire alors que je l'ai laissé passer poliment ? Je serre les dents, les larmes me montent aux yeux et je me demande où est passée la politesse d'un simple "merci". L'autre grognasse de ce matin se permet en plus de renifler de mépris en passant, comment ai-je réussi à me retenir de lui sauter à la gorge ? Mystère. un reliquat de vernis social sans doute.

 

Les gens qui téléphonent ou passent des sms au volant me donnent juste envie de me précipiter sur leur capot et les agonir d'injures en leur cognant la tête contre leur foutu volant afin de faire rentrer dans leur petite tête d'oiseau qu'ils sont à bord d'un véhicule potentiellement mortel en cas de contact intempestif avec un gamin qui traverse sans regarder ou un passant ou que sais-je...

 

J'ai besoin de changer d'air, j'ai besoin de nouvelles choses, j'ai besoin de voir autre chose, j'ai besoin de grandes vacances j'ai besoin de vie sociale très active, j'ai besoin de solitude, j'ai besoin de me retrouver, de me recentrer... Et j'ai besoin d'un lave vaisselle qui marche !!!!!!

 

Au secours ?

12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 10:25

Worried. Girl with hands on face and red nails : PhotoEn mars, ça y est, mon congé parental s'achève après 3 ans auprès de mon plus petit et de mon 4 ans. Il va falloir que je réfléchisse sérieusement à ce que je vais bien pouvoir faire quand le petit 3 ans rentrera à l'école.

Eh oui, fini le travail à la maison, je vais devoir gagner aussi ma vie pour participer aux frais du ménage.

Et vous savez quoi ? Je meurs de trouille. Je ne sais pas quoi faire. Je n'ai que la corde du japonais à mon arc et de nos jours, ce n'est pas grand-chose en fin de compte.

Je ne sais pas à quoi je suis bonne et j'ignore si je vais réussir à trouver un emploi dans cette conjoncture tellement troublée.

Je vais devoir procéder à une sérieuse remise en question avec réharmonisation de mes chakras et reboostage à fond de ma toute rikiki mini confiance en moi.

Je n'ai pas envie de finir femme au foyer, ce n'est pas mon but ( et je ne veux pas rabaisser les femmes au foyer, je le précise, c'est juste que j'ai eur pour l'avenir si je reste oisive. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver) et je me sentirais coupable vis à vis de mon homme qui gagne l'argent nécessaire à nous faire vivre. Je veux aussi sortir un peu de mon carcan de maman et redevenir un peu femme avec des relations autres qu'enfantines.

Mais quand même, je stresse, je psychote, hyperventile. Je ne sais pas ce qu'il va advenir de moi.

En plus, je ne suis plus de prime fraîcheur avec mes 37 ans. Il y en a des plus jeunes...

Arg... Il faut que je commence à prospecter mais en même temps, je n'en ai pas envie ! J'ai peur de me confronter à la dure réalité du monde qui me rejettera...

Bon, billet un peu haché, brouillon, mais j'ai couché à chaud mes émotions et inquiétudes.

11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 08:43

Colorful Sky Over Silhouetted Mountains : Photo

Ayant des enfants particulièrement lève tôt ( voire lève toute la nuit, mais ceci est une autre histoire) je suis souvent levée avant le lever du soleil. Et quand on va chercher le pain alors que la nuit n'est plus tout à fait là et le soleil pas encore tout à fait là, une ambiance particulière se créée, toute en dualité, en équilibres et en contrastes.

 

Tout d'abord dans le paysage. Le ciel n'est plus noir, mais d'un bleu marine parsemé de quelques étoiles luttant contre l'éclat du soleil qui va bientôt poindre. On dirait un tissu attendant d'être taillé pour embellir le corps d'une jeune première. J'adore ça. Le rose commence ensuite à chasser le bleu et un duel coloré se met en place sous mes yeux admiratifs.

 

L'air aussi a quelque chose de différent, plus tout à fait aussi vif que la nuit, mais pas encore aussi réchauffé que le jour. Je sens l'humidité de la nuit encore présente, mais moins prégnante, commençant à laisser place à un air plus sec. Une odeur particulière, indéfinissable flotte dans l'air, comme une promesse de la nouvelle journée à venir.

 

Et puis les sons, ces sons que l'on n'entend pas en temps normal car la nuit, le silence est de mise ou bien avec ses bruits feutrés et tout en retenue, preuve que la Terre est en sommeil. Ni bruyant, comme la vie tournant à plein régime : les gens qui discutent, les chiens qui aboient, les voitures qui roulent ( berk, ça c'est ce qui me plaît le moins dans la ville ). Non, alors que l'aube n'est pas loin, on entend la voix cristalline des oiseaux qui chantent, leur trille joyeuse nous apportant une joie sans pareille. On entend le vent dans les feuilles des arbres, ce bruissement discret et pourtant assourdissant qui me chamboule jusque dans les tréfonds de mon âme.

 

Et si je suis loin de la ville, dans le secret de la campagne, cette aube apporte aussi son lot de rencontres inattendues. Un chevreuil qui traverse un pré en sautillant. Un écureuil qui bondit de branche en branche, et qui, en me voyant, pousse des cris sensés être intimidants mais qui font fleurir un sourire béat sur mon visage. Une chouette, ayant fini sa chasse nocturne et qui retourne dans son logis se reposer pour la nuit suivante.

 

J'aime le matin tôt pour toutes ces raisons et aussi parce que l'on se sent seul au monde, tout en étant rassuré et comblé. Étant en pleine ville, je ne peux pas faire ce qui me démange : ouvrir grand les bras, tournoyer en riant fort, fort, retrouvant un peu de ma juvénilité et de mon innocence passée.

 

Et vous ? Aimez-vous le matin ? Vous rend-il aussi heureux(ses) que moi ? Ou bien est-ce une autre partie de la journée qui a votre préférence ?

 

 

5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 09:42
Avant ouverture

Avant ouverture

En décembre, Kleo et Shermane ont décidé de nous proposer une nouveau swap dont le thème était la lumière.

Eh oui, sujet assez vaste et vague pour pouvoir partir dans tous les sens et se lâcher et en même temps tellement vaste que justement, on peut partir tellement dans tous les sens que c'en est limite perturbant XD

Alors une seule solution, échanger avec sa swapée pour apprendre à la connaître et pouvoir la cerner afin de pouvoir lui faire un joli petit colis en fonction de sa personnalité.

Cette fois, j'ai eu l'honneur d'être appariée à l'une des organisatrices du swap : Kléo. La pression était donc importante ^^.

Au travers de nos mails, j'ai découvert une personne très sympathique (mais bon, je l'avais déjà lu au travers de ses posts) et qui partage pleins de points communs avec moi : nous adorons le Japon toutes les deux, les romances aussi et nous sommes mamans !

Après plusieurs mails où nous avons bien discuté et échangé malgré la période bien chargée de Noël, nous sommes parvenues à nous envoyer enfin nos colis avec 1 seul jour de retard. Le suspense insoutenable touchait à sa fin.

C'est en rentrant de l'école mercredi midi que j'ai eu le bonheur de voir que ma boite aux lettres contenait un colis ! Bon, j'ai un peu pesté quand j'ai réalisé que ce crétin de facteur avait bourré le colis au max, bloquant la clé de ma porte dans la serrure de la boite... Heureusement qu'un voisin gentil et serviable m'a aidée à opérer le miracle d'ouvrir sans péter la clé. La Poste, toute une histoire... ( et je ne parlerai pas du colis marqué comme livré qui n'a jamais fait aucune apparition miracle dans ma boite aux lettres... ) Enfin bref.

Une fois les fauves nourris et couchés pour la sieste, j'ai enfin pu me consacrer à la découverte de mon colis.

Et je fus gâtée !

 

- Quand j'ai ouvert le carton, une délicieuse odeur s'est répandue dans mes narines. C'était une jolie bougie parfumée au balsam, une des odeurs que j'apprécie, On pourra vite s'en servir.

 

- Un petit livre de recettes appelé "Les transparences, dix façon de les préparer". Le livre est tout en feuilles translucides avec des recettes. Très original et ludique.

 

- Un joli marque page fait dans une matière tellement agréable que je ne me lasse pas de le caresser. Non, je ne suis pas une maniaque XD

 

- Une pochette verte ! avec une belle étoile paillettée qui me servira sans aucun doute dans mes voyages et pour ranger mon maquillage. Nickel !

 

- Un savon de voyage au chèvrefeuille dans une adorable boite qui ne va pas quitter mon nécessaire de voyage, je peux vous le dire !

 

- Des élastiques pailletés qui mettront du pep's dans ma chevelure de lionne ;p Je pense que je les garderai pour mon spectacle de dans, ça peut le faire ;)

 

- Et enfin une très jolie et gentille carte pour m'expliquer tout ce que contenait mon colis !

 

Je suis très contente de ce que j'ai reçu et remercie encore doublement Kleo ainsi que Shermane pour ce swap réussi.

Pour voir ce que j'ai envoyé, voici le compte rendu ICI

 

 

Après ouverture

Après ouverture

6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 15:10

                                                                       source

Une blogocopine du nom de Shermane m'a taggée pour ce liebster awards. Le but de ce genre de tag ? Promouvoir des blogs avec peu de lecteurs. Idée sympathique, non ?

Bon, mon blog manquant vraiment de matière en ce moment, il est vraiment moribond, mais qu'à cela ne tienne, je vais le faire revivre un chouille.

 

Conditions du challenge

  1. Écrire 11 vérités sur soi.
  2. Répondre aux 11 questions qui vous ont été posées par la personne qui vous a nominé(e).
  3. Taguer 11 blogs de moins de 200 abonnés et leur poser 11 questions.
  4. Mettre un lien vers leurs blogs dans l’article.
  5. Informer les personnes de leur nomination.
  6. Et pour finir, informer celui qui vous a nominé(e) que le challenge est fait !

 

Commençons par les vérités ( vais-je trouver des trucs inédits ? On va essayer)

 

1. Je déteste les fautes d'orthographe (je fais une crise d'apoplexie quand j'en trouve une dans mes écrits) et je déteste encore plus quand on m'écrit en phonétique. Mes yeux lancent des éclairs et j'ai envie de mordre quand je lis ces tissus de fautes...

 

2. Je suis une fille unique qui tente par tous les moyens d'échapper aux clichés inhérents à ma condition : égoïsme, caractère capricieux et manque flagrant d'empathie... ( Mais de là à dire si j'y parviens, mystère)

 

3. Je suis très gentille, mais il ne faut pas pousser trop le bouchon. Je peux me transformer en vraie harpie si on me cherche des poux dans la tête.

 

4. J'ai une peur bleue d'oublier mon japonais et je fais tout mon possible pour l'entretenir ( c'est la seule chose de moi-même dont je sois vraiment fière, je ne veux pas que ça disparaisse, il me resterait quoi après, hein ?)

 

5. Si j'adore mes enfants et fais tout mon possible pour m'en occuper au mieux, je ne suis pas toujours très à l'aise avec ceux des autres. En gros, je préfère m'occuper de la logistique ( bouffe, ménage, gestion des emplois du temps) que de jouer avec eux... Ma patience étant plutôt limitée... J'ai honte...

 

6. Dès qu'un film, une série, un anime commence à partir dans le désespoir, j'ai tendance à zapper pour ne pas déprimer...

 

7. J'ai toujours une peur incontrôlable que mon homme décide d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs, mais je le cache bien au plus profond de moi ( manque de confiance en moi quand tu me tiens...)

 

8. J'ai une passion quasi mystique pour le masticage de chewing gum... J'adore le faire éclater quand je le mâchouille... Et mon homme déteste ça. En même temps, je le comprends, ce n'est pas très agréable de cohabiter avec un ruminant... je péterais un câble aussi.

 

9. Ne fumez jamais devant moi quand je mâchouille un chewing gum à la menthe, ça me soulève le cœur... ( mais en règle générale, ne fumez jamais devant moi, merci)

 

10. J'aime toujours autant regarder des dessins animés. Non, je n'ai pas honte, je suis restée une gamine.

 

11. Si j'ai eu une véritable adoration envers mon père étant petite, je n'ai à présent plus qu'agacement et presque de l'indifférence envers lui. Et j'en ai honte...

 

Il est maintenant temps de réponde aux 11 questions de damoiselle Shermane.

 

1.Quels sont vos autres prénoms ?

Je n'ai pas de deuxième prénom, mais j'ai failli m'appeler Inga... Au secours...

 

2. À l’école, quelle matière était-elle votre bête noire ?

Sans hésiter les mathématiques, au collège, en 4ème, j'en étais même presque à pleurer tellement je ne voulais pas y aller...

 

3. Quel type d’humour avez-vous ?

Euh Élucubresque ? Je ne sais pas trop, parfois potache, parfois noir, parfois nul... Élucubresque, quoi...

 

4.Quel est votre gros mot préféré ?

Punaise. Zut, flûte, muche. Et pour les moments de grosses colères " putain!!!!!!!!!!!" ( points d'exclamation compris...)

 

5. Quel mot ou quelle expression ne supportez-vous plus ?

Même si ce sont plutôt des points de grammaire, il y en a deux : "Malgré que..." et "Au jour d'aujourd'hui", ça me hérisse le poil.

 

6. Avez-vous la main verte ?

Hum... *retour sur le passé, paysage de désolation extrême*. je crois que la réponse est "non" sans doute possible...

 

7. Quelle serait votre arme de prédilection face à un zombie ?

Une tronçonneuse montée sur nunchakus ? L'image me paraît digne d'une film d'horreur nul XD

 

8. Avez-vous un grigri ?

Hum... La perle que mon homme m'a offerte pour nos 6 mois ( je la garde depuis 14 ans déjà) et la bague de mon amie défunte qui ne quitte jamais mon doigt. Je garde ainsi une partie d'elle avec moi à chaque instant... Aujourd'hui ça fait 8 ans... Déjà...

 

9. Faites-vous des rêves récurrents ?

Hum, je ne crois pas. J'essaie de diriger mes rêves par contre, mais pas moyen...

 

10. Quelle est votre matière/texture préférée ?

La fausse fourrure toute douce.

 

11. Y a-t-il un domaine dans lequel vous avez des goûts de luxe ?

La bouffe. Pour moi, la bouffe est affaire de luxe et de beaux produits. Mieux vaut manger un peu moins mais bon.

 

Voilà !

Alors par contre, ne connaissant plus grand monde sur la blogosphère, mon monde commençant à se réduire de plus en plus, je laisse le choix à qui le souhaite de répondre à mes questions.

1. Auriez-vous aimé être enfant unique ? ou si vous l'êtes déjà, avoir des frères et soeurs ?

2. Un plaisir coupable ?

3. Un goût, une odeur bizarre qui vous plaît particulièrement ?

4. Le dieu ou la déesse que vous aimeriez être ?

5. Vous trouvez un bébé sur le pas de la porte, que faites-vous ?

6. Plutôt chien ? Chat ? Nac ? Ou pas animaux ?

7. Que représente un sourire à vos yeux ?

8. Si vous pouviez voyager dans l'espace, que voudriez-vous voir ?

9. Après les dieux et déesses, quel(le) super héros/héroïne aimeriez-vous être ?

10. Une chanson qui vous transporte au point d'oublier ce qui vous entoure ?

11. Qu'est-ce qu'un blog pour vous ?

 

Allez je laisse qui veut se mettre à la tâche !

Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton