Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 09:28

Contour Style - Thais, Be Magazine, November 1, 2013 : PhotoEh oui, vous lisez bien.

Je suis une fille et je ne lis pas ces magazine.

Et d'un, je trouve que c'est du papier, de l'encre et de l'argent gaspillé.

Et de deux, je trouve débiles les les sujets qu'ils abordent.

Tels des :

Beauté : le jus d'escargot grillé à la pleine lune est bon pour votre peau, achetez le pot 150 euro les 10g.

Régime : perdez 30 kilos en 1 mois avec le nouveau régime hyper-protéiné à base de mayonnaise et de frites.

Sexe : comment tromper son mari en 10 leçons ou encore, comment refaire à la maison les scène de 50 nuances de Grey...

Mode : cher, moche et branchouille avec des mannequins qui font 30 kilos toutes mouillées... ( enfin là c'est mon avis perso, je suis ultra classique vestimentairement parlant)

People : elle rencontre l'homme de sa vie, mais le trompe 2 semaines plus tard, c'est le drame ! ( en plus les photos sont honteusement retouchées, ras le bol !!)

Quand mes yeux tombent sur ce genre de "littérature" j'ai toujours l'impression que nous devons avoir honte d'être rondes, avec des formes et des défauts physiques normaux.

Ce type de magazine ne me vend pas du rêve mais plutôt du cauchemar, de la honte, du complexe et de la tristesse.

Quand je regarde les couvertures dans les bureaux de tabac, je vois toujours le mêmes thèmes, les mêmes rengaines et ritournelles inutiles qui me font sourire ironiquement.

Mon esprit rebelle anticontraintes ou autres se met à se cabrer et me fait ruer dans les brancards. Je n'aime pas qu'on m'impose tel ou tel rythme de vie. Je fais comme je l'entends, point.

Je sais, je sais, je vais me faire taper sur les doigts par les adeptes de ce genre de lecture, mais franchement, ce n'est pas du tout ma dope.  Lisez-en si vous le voulez, je ne vous en empêche pas, mais moi, je passe mon chemin parce que là, non je ne peux vraiment pas. 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 08:00

En regardant un film de mon enfance pendant que je cousais, je me suis dit qu'il avait grandement marqué mon imaginaire et contribué à former mon caractère rêveur.

J'ai toujours été très attirée par la fantasy, la magie, le rêve, l'amour aussi.

J'aime les films qui se finissent bien et je suis peu encline aux trucs qui plombent le moral. Même si j'en adore certains qui n'ont rien à voir avec ma personnalité.

En revanche, je vais plutôt les décrire dans l'ordre qui me vient à l'esprit et non en ordre de préférence. J'aurais trop de mal à les classer car tous ont une particularité, un petit quelque chose différent qui me touche.

 

1 L'histoire sans fin.

Qui ne connait pas ce film ? Peut-être ceux qui n'aiment pas la fantasy justement.

L'histoire ? Un garçon lit un livre qui relate l'histoire d'Atreyu, jeune guerrier chargé de sauver le monde de Fantasia.

Que j'aime ce film, les musiques, l'histoire, les personnages. Il m'a fasciné dès le premier visionnage et j'éprouve toujours un plaisir enfantin à le regarder. Les effets spéciaux ont un peu vieilli, mais en même temps, ils me redonnent le goût de mon enfance.

 

2 Les Goonies 

Je suis sûre que vous le connaissez. Non ? Sacrilège ! C'est un film de Steven Spielberg qui relate les aventures de jeunes garçons décidés à trouver le trésor de Willy le Borgne afin de sauver leurs maisons, menacées d'être rasées par un ponte de la ville.

Humour, aventure et goût d'enfance sont mêlés à ce film. J'adore m'y replonger et sourire des facéties de Choco ou encore de Bagou.

 

3 Princess Bride.

Là, je crois que pour vous, il sera difficile de vous en rappeler. Je pense qu'il est peu connu et fait plus office de téléfilm que de film  à mon avis.

Il relate les aventures de Bouton d'Or, jeune fille qui a perdu l'amour de sa vie et qui va épouser un prince par dépit. Elle se fait enlever et le terrible Pirate Roberts vient la sauver.

C'est un peu un résumé bizarre, mais le film l'est tout autant. Il parle d'amour, d'aventure, de trahison, de magie, de géants, de nains fétides et de vengeance.

Je l'ai découvert à l'adolescence et j'aime ce film délicieusement kitsch qui parle à mon âme de midinette fleur bleue.

 

4 Les évadés

Oh comment parler de ce film ? Il est tiré d'une nouvelle de Stephen King et m'a bouleversée. Un comptable, accusé à tort du meurtre de sa femme et de son amant est envoyé dans la prison de Shawshank où il vivra de terribles moments. Il se liera d'amitié avec certains détenus et sculptera des figurines de pierre...

Poignant, prenant, captivant, c'est un magnifique film, magnifiquement interprêté.

 

5 Ladyhawke

Je l'aime d'amour ce film. Alors que je n'avais pas encore de magnétoscope, j'épluchais toutes les semaines le programme télé à la recherche du titre que je voulais tant revoir.

Et ma patience a payé, puisque quelques années plus tard, j'avais le magnéto, j'ai donc pu le revoir et l'enregistrer !

Un jeune voleur s'évade d'une cité réputée inviolable et attire l'attention d'Étienne de Navarre, chevalier déchu et maudit accompagné d'un faucon. Le jeune homme décide de l'aider, bon gré mal gré. Une histoire d'amour tragique et magique qui me fait toujours rêver.

 

6 Willow

Ah encore un film de fantasy !

Willow est un fermier qui rêve de devenir magicien. Jusqu'au jour où il trouve un bébé promis à un destin merveilleux. Il rencontrera nombre de gens et tentera d'aider la petite fille à vaincre la méchante reine qui règne sur le pays.

Quand je l'ai vu pour la première fois, j'avais des étoiles plein les yeux, et c'est chaque fois pareil. Je retrouve mon âme d'enfant, mon âme vagabonde et je retrouve beaucoup de répliques. Oui, je suis une manaique.

 

7 Le seigneur des anneaux

Peu de films adaptés d'un roman m'ont émue et touchée autant que le livre. Eh bien ce film-là m'a beaucoup plu.

Je n'ai pas à vous raconter l'histoire, hein, vous le connaissez bien.

Elfes, magie, combats épiques, quêtes. Tout ce que j'aime ! Et Faramir. Et Legolas. Et Aragorn ! Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, je me pâme.

 

8 Labyrinth

Que de fois je l'ai regardé depuis le premier jour où je l'ai découvert !

Film où David Bowie joue le rôle du méchant roi des Gobelins qui a enlevé le petit frère d'une jeune fille rêvant de magie et d'évasion. Elle en est pour ses frais, puisqu'elle est plongée dans un labyrinthe empli d'embûches et d'êtres étranges.

Outre le fait qu'il est jalonné de chansons interprétées par le chanteur Caméléon, l'histoire et  les marionnettes ont été créées par Jim Henson, le papa des Muppets. 

J'adore ce film, ou il ne serait pas dans ma liste. David Bowie y est sculptural et vraiment impressionnant en roi maléfique. J'écoute toujours en boucle, des années après, les chansons du film.

 

9 Amour et Amnésie

Plus récent celui-là, hein ? Je l'ai découvert lors de notre premier voyage en Polynésie, sur la première tranche de 10 heures. Je l'ai regardé en boucle pendant tout le voyage, tellement je l'ai aimé.

Un séducteur impénitent tombe amoureux d'une jeune femme vive, intelligente et belle. Le seul souci est qu'elle a une mémoire à court terme endommagée. Elle ne se souvient plus de la journée précédente. Alors il va imaginer tout un tas de stratagèmes différents pour la séduire chaque jour. Je me bidonne à chaque fois et j'adore cette histoire.

Elle réveille mon côté fleur bleue, me fait battre le coeur, me fait rire, larmoyer et j'en suis folle.

 

10 Dark Crystal

Autre film de Jim Henson avec exclusivement des marionnettes. 

Jen est un Gelfling, élevé par les Mystiques, êtres pacifiques et bons. Il découvre qu'il doit sauver le monde en rendant son unité au Grand Cristal.

S'ensuit une quête où il va rencontrer une jeune fille de sa race, qu'il croyait éteinte.

Un beau film noir et lumineux en même temps. Magnifique avec toutes ces marionnettes.

Je revis encore en pensée certains passages de ce film, tellement il m'a marquée.

 

Je réalise que beaucoup de mes films préférés sont des fictions basées dans des mondes bien loin du nôtre. Emplis de magie, d'êtres étranges et magnifiques, parfois effrayants ou attachants. Je crois que suis une grande rêveuse, c'est confirmé. 

 

Mon esprit cherche à s'évader, disparaître dans une autre réalité. Je ne recherche pas la réalité nauséabonde, je cherche autre chose, un autre monde, une autre vie qui m'arracherait à mon quotidien.

Je ne dis pas que je n'aime pas ma vie, hein. Mais j'aime l'idée que quelque part, dans d'autres dimensions, existent d'autres mondes avec des êtres beaux et étranges, empreints de magie et de rêve.

 

Alors, connaissez-vous les films que j'ai cités ? Les aimez-vous ? Oui, non ? Pourquoi ?

Je suis curieuse XD

 

Partager cet article
Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 09:06

Je suis une personne qui aime se souvenir, qui parfois ferme les yeux et tente de retrouver des saveurs, des parfums, des sensations d'autrefois rien qu'à la force de son esprit.

Si j'y arrive parfois plus ou moins bien, je dois dire que mon côté rêveuse m'aide à m'immerger dans cette mer de douceur. ( oui je laisse les mauvais souvenirs dans leur fange, ils viennent assez me hanter sans prévenir pour que je les fasse resurgir volontairement).

Et puis, il m'arrive d'avoir besoin de "vaisseaux" me permettant de revivre tout ça.

C'est ce qu'il m'est arrivé ce weekend.

Je vous explique, depuis toute petite, j'ai toujours été proche de mes grands-parents maternels ( du côté paternel, c'est une autre histoire, un autre ressenti, bref...). J'ai passé chez eux de nombreuses vacances, nous allions les voir au moins une fois par mois voire plus avec mes parents, donc ça tisse des liens, vous pensez.

Ma grand-mère a toujours été une excellente cuisinière. Elle nous régalait toujours de grenouilles, d'escargots ( maison, attention !!) de coq au vin, poulet à la crème, d'oeufs à la neige, de bugnes et que sais-je encore. Bref, imaginez que manger chez ma grand-mère nécessitait de manger léger quelques repas avant de sauter le pas chez elle ( et de faire une bonne diète les jours suivants, mon homme en fait une fois l'expérience XD).

Malheureusement, voilà une dizaine d'années, ma grand-mère a commencé à oublier de saler, puis ses plats sur le feu. Elle a ensuite commencé à s'isoler progressivement dans un mutisme et un immobilisme de plus en plus insupportables. Jusqu'au jour où elle n'a plus trop reconnu les gens, plus trop parlé, plus trop su se déplacer, commencé à ne plus être ma grand-mère, mais une coquille vide, loin de la personne douce et gentille qu'elle était. Triste et déprimant, je vous l'accorde.

Plus de bons petits plats, plus de conversations en rigolant avec mon grand-père, plus d'apprentissage de la traite des vaches, plus rien.

Mes grands-parents sont à présent dans une maison de retraite, devenus trop dépendants pour qu'ils puissent vivre seuls. C'est la dure loi de la vie.

Et puis ma mère, en rangeant leurs affaires a retrouvé un feuillet tout simple dans le secrétaire de ma grand-mère : quelques recettes qu'elle aimait nous faire et qui faisaient sa réputation de cordon bleu : les oeufs à la neige et les bugnes !

Ni une ni deux, elle a tapé sur ordinateur les Graal de notre estomac et envoyé à toute la famille.

Je me suis juré que je tenterais la recette des bugnes.

J'aurais voulu le faire plus tôt, mais une vilaine angine m'a clouée au lit. C'est après avoir fini d'agoniser dans mon lit, et achevé de me remettre tout en gérant mes deux monstroplantes surexcités que je me suis dit que je devais tenter l'expérience.

C'est ainsi que ce weekend, j'ai entrepris mon voyage au pays des souvenirs attendris.

J'ai fait des bugnes ! Certes, ce n'est pas encore tout à fait la texture et le goût de celles de ma grand-mère, mais on s'en est bien rapprochés ! La première bouchée fût incertaine, retenue par la peur de ne pas avoir réussi à suivre les instructions à la lettre. Puis la deuxième, agréablement surprise, trouvant que le goût n'était pas trop mauvais. Et enfin le sourire triomphant de celle qui ne s'en est pas si mal sortie et qui peu enfin savourer à nouveau les textures, goûts et parfums de son enfance.

Certes, cela ne fera pas revenir l'esprit de ma grand-mère, mais en tout cas, je l'ai revue, souriante, me tendant le saladier, m'encourageant à me servir.

Mes yeux se sont humidifiés, mon coeur s'est serré et je me suis empressée de faire volte face pour n'en rien montrer à mon homme. Je suis comme ça, je n'aime pas qu'on me voie devenir sentimentale. Tout le monde sait que je suis émotive, mais n'empêche, je n'aime pas que mon coeur se reflète trop sur mon visage, j'ai l'impression d'être toute nue, même face à mon homme. Pudeur quand tu nous tiens.

 

Je réitérerai ce retour en amnésie et je ferai en sorte que cette recette perdure dans le temps, afin que ma grand-mère m'accompagne et me guide un peu à chaque fois que je réaliserai cette recette.

 

Point de photos de mes oeuvres culinaires, elles ont été englouties avant que nous ayons eu le temps de dire "ouf" XD

Et vous, qu'est-ce qui vous fait retomber en enfance ?

Partager cet article
Repost0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 14:17

File:10.12.12TerryPratchettByLuigiNovi1.jpgJe sors de mon mutisme aujourd'hui pour vous faire part de mon chagrin et de ma tristesse. Comme quoi, on ne peut pas rester longtemps loin de son bébé...

Il y a quelques jours j'ai appris une nouvelle , un grand nom des la littérature fantasy nous a quittés. Il s'agit de Terry Pratchett, grand homme qui a contribué à bon nombre de mes fou rires incontrôlés et incontrôlables.

Pour ceux qui ne connaissent pas, sir Terry Pratchett nous a créé un monde savoureux de fantasy loufoque et absurde pleine de mages incompétents, de nains au genre indéterminé, d'ogres qui réfléchissent mieux au froid et de sorcières plus adeptes de têtologie que de magie.

Le Disque Monde, c'était, sous couvert d'aventures rocambolesques et burlesques de héros complètement improbables, une critique acérée et très pointue de notre monde actuel. Tout y est passé, la police, la liberté de la presse, le monde du spectacle, le cinéma, la religion et j'en passe.

Comment ne pas rire face aux noms complètement barrés( mention spéciale à l'agent Hilare Peticul), à la traduction on moins savoureuse de Patrick Couton ? Il faut être de glace, ou bien avoir un sérieux problème de culture générale aussi...

Rien que de penser que c'est aussi un passage vers cette dimension qui se ferme à tout jamais, c'est un crève coeur. J'en ai les larmes aux yeux. Car quand je lis un livre que j'adore, j'ai toujours une sorte de connexion qui se forme avec l'auteur, une symbiose, un fil ténu qui me relie à l'auteur grâce à quelques mots, quelques images, quelques personnages.

Et ce fil a été brutalement rompu sans tambour ni trompettes...

 

Terry Prachett se battait depuis plusieurs années déjà contre cette saleté de maladie d'Alzheimer, maladie qui faisait disparaître petit à petit le monde si attachant qu'il avait créé, tel le Vide dans "l'Histoire sans Fin". Il se battait aussi depuis des années pour que le suicide assisté soit légalisé en Angleterre, afin de pouvoir partir dans la dignité, et non comme un zombie, l'ombre de lui-même. J'espère juste que La Mort a réservé un accueil digne de son papa et qu'il est aujourd'hui heureux là où il se trouve.

 

Merci monsieur Pratchett pour les livres que vous nous avez offerts. Merci pour ce monde hors normes, merci pour ces moments de fou-rire et de rigolade. Merci d'avoir été, tout simplement.

Bonne route.

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 09:15

 

Je crois que c'est officiel : ce blog est mort. Je n'ai plus l'envie, ni la matière à disposition pour alimenter ce blog. Je crois que je vais pour le moment le mettre en pause et voir plus tard si je recommencerai à l'alimenter ou le fermer définitivement.

J'aime écrire, j'aime partager mes points de vue, mais sans personne pour échanger, je dois dire que je me sens seule et je trouve de plus en plus que c'est du temps perdu pour rien.

J'ai vu des tonnes de blogs que je suivais disparaître peu à peu et je crois bien que le temps est venu pour le mien de se fondre dans la masse des blogs déclarés en coma à durée indétaerminée.

Je remercie tous mes lecteurs et lectrices et je vous dis peut-être à bientôt.

 

Bien à vous

 

Élucubrations

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 08:02

Belly Dancer : PhotoEh oui je reviens vers vous pour vous parler d'un nouveau pas pour moi dans le monde du sport, des courbatures et de la sueur à grosses gouttes ! Oui, je sais ce que vous pensez, je deviens folle. Mais en même temps, j'aprécie tellement de passer en un autre mode que celui de maman, vous n'avez pas idée ! Et ça défoule !

 

L'an dernier, nous avons fait une démonstration de zumba avec chorégraphie, musique et tout le tralala devant une petite salle qui a beaucoup apprécié. Le truc super, c'est que nous avons pu assister aux prestations des autres cours et que nous avons également beaucoup apprécié ce qui nous a été présenté.

Ce qui m'a le plus impressionnée, c'est la démonstration de danse orientale. C'était tellement joli, ces pas gracieux, la musique envoûtante et et demoiselles qui dansaient très bien m'ont donné envie de m'y mettre.

 

C'est donc armée de ma bonne volonté, de mon sourire et d'un jogging que je me suis présentée à mon premier cours.

 

Eh bien, que ceux qui pensent que la danse orientale c'est facile, que tout le monde peut y arriver et que ce n'est pas sportif quittent la salle !

Je m'attendais bien sûr à ne pas être la première de ma classe dès le début ( ni jamais d'ailleurs, il ne faut pas pousser mémé dans les orties, surtout quand elle est en short). Mais franchement, apprendre à bouger son corps tout en ondulations, coups de hanches et bras gracieux en même temps, c'es vachement dur !

Punaise ! Je mouille le maillot, vous pouvez me croire !

Vous vous en douterez, je ne suis pas une très bonne élève et j'ai un souci de coordination de mes membres effarant ( je m'en suis vraiment rendu compte à ce cours). Tenez, ce matin, on devait apprendre à marcher tout en vibrant. Je sais marcher, j'arrive à peu près à vibrer ( entendez par là secouer les hanches de gauche à droite très vite ( secouer le popotin engendre un semonce sévère de la prof)) mais faire les deux en même temps, c'est galère ! Je ne bouge pas les hanches, je bouge les fesses... Aïe comme la prof peut me passer des savons !

Passons les autres réjouissance comme le chameau ( ondulation du bassin d'avant en arrière tout en marchant) et autre déhanchements, je ne m'en sors pas.

 

Mais vous savez quoi ? Je m'éclate ! Et puis, voir mes camarades "débutantes" en baver alors qu'elles le sont ( débutantes)  depuis 5 ans, ça m'aide à me dire que Rome ne s'est pas construite en un jour...

 

Je ne vous mentirai pas, c'est dur. La semaine dernière, juste l'échauffement m'a valu de marcher comme une petite vieille pendant 4 jours ( c'est la zumba qui m'a permis de reprendre le dessus ) La prof est sévère et nous secoue les puces souvent. En même temps, quand elle vous félicite, cela prend quand même une saveur particulière du travail bien fait et c'est valorisant.

 

J'ai hâte d'être à la fin de l'année pour voir si j'aurai franchi la barrière de la synchronisation de mes bras et de mes jambes et si j'aurai fait un tout petit peu de progrès.

J'aime beaucoup, j'adore même. Donc, je continuerai, je m'accrocherai !

 

Et vous ? Tentée par cette petite discipline ? ( en même temps, je ne sais pas si j'ai bien vendu la marchandise XD)

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 08:42

Fitness Dance Class : PhotoIl y a un temps immémorial, je vous parlais ICI de mes débuts dans la grande famille de la zumba. Je me demandais si j'allais avoir le courage de bouger mon corps et de me traîner à mes cours chaque semaine.

 

Moi qui ne suis pas particulièrement fana de sport, je dois dire que je m'y tiens ! À tel point que je me suis réinscrite cette année et que je m'éclate comme une gamine !

La première année, on suit tant bien que mal parce qu'on ne maîtrise pas les pas, on se traîne, se trompe et s'essouffle dès la deuxième chanson ( et il y en a un bonne tripotée de 3 minutes minimum, j'ai une heure de cours, faites le calcul.).

Mais au fil des semaines, ça devient plus facile. D'un, parce qu'on a des cycles de chansons qui changent toutes les 5 semaines à peu près, et de deux, on commence à se prendre au jeu et à mémoriser des pas, des gestes.

Je suis devenue une accro à la zumba. Je trouve ce sport intelligent parce que, pour moi qui DÉTESTE le sport cordialement, je n'ai pas l'impression de faire du sport justement. Eh oui, je bouge, je m'accroche pour mémoriser les pas et je m'amuse à danser sur des musiques toniques et entraînantes. J'ai fait du Marilyn Monroe, du Shakira, Real 2 Real etc. Je ne suis pas toujours fan des musiques ( j'abhorre "Bella" de Maitre Gims autant que la chorégraphie qui l'accompagnait) mais on s'amuse quand même beaucoup et on bouge notre corps sans pour autant se juger les uns les autres( bien obligée de mettre au masculin, nous avons une seul et unique mâle dans le lot XD)

 

Moi qui ne suis pas sportive à la base, je vous affirme que la zumba est vraiment une alternative très sympa aux course à pieds, abdos et autres réjouissances qui me font fuir.

 

J'aime la musique, j'aime danser devant mon miroir en faisant l'idiote, et maintenant, j'ose même m'afficher en public pour danser la zumba. Non, si vous me connaissez bien, je ne suis pas une victime de la mode. Je n'aime pas me conformer à un diktat imbécile. J'ai plongé dans le cercle de la zumba parce que j'aime ça et que c'est un moment agréable que je passe avec mes compagnons de torture.

À tel point que je me suis lancée dans autre chose... Mais ceci est une autre histoire et fera l'objet d'un nouvel article prochainement.

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 09:09

Pile of old junk on car and trailer : Photo

Bonjour, bonjour !

 

Cela faisait un moment que je n'étais pas venue dépoussiérer un peu ce lieu, n'est-ce pas ?

L'excuse est simple : j'étais en plein déménagement éclair. Eh oui, notre propriétaire nous mettait à la porte ( enfin, on avait 3 mois pour vider les lieux à cause de notre bail meublé et il voulait vendre, alors...).

Il est vrai qu'en 3 mois, il est un peu compliqué de trouver un appartement qui tienne la route. Vous n'avez pas idée de la galère que c'est de trouver un 3 pièces en 70 m² à un prix raisonnable dans la région de Cannes ( et je ne vais même pas vous parler d'un 4 pièces, c'est quasiment impossible à trouver...) Heureusement que notre agent immobilier nous a proposé une location vraiment pas mal qui nous a permis de ne pas trop chercher : moins cher, plus proche du centre et mieux isolé. Que demander de plus au peuple ?

Bon, on est plus loin de l'école du grand, mais mes 1h30 de marche par jour ( 15 minutes aller, 15 minutes retour fois 3, faites le calcul) m'ont permis de perdre 5 kilos XD On ne va pas se plaindre, n'est-ce pas ?

 

Du coup, on a un peu l'impression de revivre. Notre ancien appart était sympa, mais on vivait avec les voisins du bas ( je les entendais discuter et se disputer) et, si on était assez proche des supermarchés ( 15 minutes à pieds, quoi) on était loin des autres commodités. Du coup, on a un peu l'impression de revenir à la civilisation. C'est assez agréable.

Certes, nous donnons sur la rue, mais elle est à sens unique et la nuit il n'y a pas un chat. Pas mal quand même non ?

 

Un autre point qui me plaît aussi beaucoup : nous avons enfin nos meubles et n'avons pas à faire attention à ne pas abîmer les affaires du propriétaire. On se sent plus libre. Je ne dis pas que je vais casser mes meubles par plaisir, hein. Mais je peux choisir mes meubles, ce qui va m'encombrer ou non et je n'aurai pas peur de les manipuler. Quel changement !!

 

En fin de compte ce déménagement express aura été salutaire et nous nous félicitons de ce changement éclair. Je suis contente !!!!!

À bientôt donc pour de nouveaux articles !

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 09:21

Hello, ça fait un bail, hein ? Eh oui, je suis un peu overbookée et j'ai de mois en moins d'idées, donc je viens de moins en moins souvent, CQFD.

Mais aujourd'hui, je vais vous parler d'un truc que je vois de plus en plus souvent dans la rue et qui me fait flipper grave : le smartphone.

Quand je sors, je croise souvent des bans de boutonneux prépubères jeunes et je vois une chose : leur main prolongée d'un smartphone. Si, si, regardez bien, je suis sûre que vous verrez la même chose dans les rues. Ils ont tous la même posture : le bras levé, tenant le saint Graal de leur vie virtuelle et sont sourds à tout ce qui les entoure, même aux autres qui leur parlent tout en consultant le leur, de smartphone...

Enfin, je ne suis pas là pour argumenter sur les bienfaits ou méfaits de la téléphonie mobile sur la vie sociale. ( même si je dois dire que ça me fiche un peu la trouille quand je nous imagine, une antenne nous sortant de l'oreille, un verre fumé devant nos yeux et enfermés dans une bulle de virtualisation, sans plus aucun lien avec la réalité) mais je m'égare.

 

Ce qui me défrise, me rend dingue et me fiche une trouille monstre, c'est quand je vois des petits CONS ( excusez-moi, mais là vraiment je suis énervée et effrayée, même) qui se permettent de consulter leur smartphone alors qu'ils sont en train de... CONDUIRE ! Je dois dire que je suis loin d'être rassurée quand je veux traverser le passage piéton avec mon gosse et que le type ne regarde même pas la route et qu'il est en train de taper un message futile du genre "je conduis, LOL".

Même chose pour les gamins en scooter dans un rond point qui regardent à l'entrée du rond point et à la sortie et qui tapotent entre les deux point A et B. Parce qu'il peut s'en passer des choses en un instant ! Genre quelqu'un qui traverse la route, une voiture qui déboule, un chat, un projectile, je ne sais pas, moi. Je crois qu'il est quand même plus utile de se focaliser sur un éventuel danger que sur un message virtuel à la noix. Ou bien il s'arrête pour le consulter mais BON SANG pas en conduisant, quoi !

 

Je passe peut-être pour le vieille réac' qui ne voit pas le progrès mais je m'en fiche. Je pense à la sécurité de mes enfants, à la sécurité des autres, à des vies qui vont être fauchées par des imbéciles qui se croient trop malins pour regarder la route. Réfléchir est passé au second plan, maintenant ?

Alors si un de ces gamins ( ou adultes, ne nous leurrons pas, hein) qui consultent leur téléphone au volant ou au guidon me lisent ( o npeut rêver), qu'ils réfléchissent un peu, si leurs neurones n'ont pas été grillés par le venin de l'araignée qui tisse la Toile. Réfléchissons, agissons de manière responsable, c'est tout ce que je demande. Après, faites ce que vous voulez quand vous êtes à pieds mais dans un véhicule, c'est par trop dangereux.

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 11:09

Ayant une bibliothèque prête à exploser avec des tonnes de livres et finalement certains que je sais que je ne relirai jamais ou que je ne lirai jamais, j'ai décidé de les vendre pour me faire un peu de maigre argent de poche et faire un peu de vide.

Tout a bien commencé avec des gens de bonne foi et qui répondent vite pour noter. Mais je dois dire que quand je me fais incendier pour un livre soi-disant plié et écrasé alors qu'il est "comme neuf" et que la donzelle a mis la modique période d'un mois pour me noter ( et encore après relance de ma part...) je dois dire qu'il y a de quoi énerver.

Je comprends pourquoi je n'ai pas du tout envie de me lancer dans la vente : le client est roi et se permet de vous balancer plein de choses en pleine face.

Je me suis permis de lui répondre que j'étais navrée qu'elle soit déçue, mais que je la remerciais tout de même d'avoir daigné me noter 1 mois après... Un peu énervé mais, quand on est de bonne foi et qu'on se fait descendre, ce n'est jamais agréable ( en outre, j'avoue que j'ai le sang un peu chaud et que je démarre au quart de tour dans ces cas-là... Quand je vous dit que je ferais une mauvaise vendeuse.)

Du coup, quand je me dis que je pourrais tenter de vendre mes tifaifais ( quand ils seront à peu près correct à mes yeux et que je les réaliserai plus jolis) , j'avoue que j'ai peur que mes "oeuvres" ne soient cruellement jugées... Il y a de quoi fiche une trouille d'enfer...

Enfin, coup de gueule passé, nerfs un peu calmés. c'est l'essentiel, non ?

Partager cet article
Repost0

Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton