Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 08:00

20091002172505683.jpgVoilà bien longtemps que je n'ai fait un article sur un otome game, ne pensez-vous pas ?

Je vais donc m'empresser de réparer cette omission et vous parler d'un jeu qui se divise en "8" parties. Oui, vous avez bien lu : 8 !!!! Ou comment, à mon humble avis, prendre les gens pour des poules aux eufs d'or et des pigeons... Enfin bref, passons...

D'abord une petite précision et mise au point : le jeu est entièrement en japonais, il n'est pas traduit et a une chance proche du zéro infini de l'être un jour ( sauf à part par des fans, et ne comptez pas sur moi pour abattre ce boulot de titan, merci du cadeau...)

 

Posons d'abord les bases du jeu : vous incarnez une jeune fille qui a depuis toujours aimé les étoiles et rêve d'exercer un métier en rapport avec elles. Elle a d'ailleurs des amis d'enfance avec qui elle partage cette passion. À présent en âge d'aller au lycée, elle est entrée dans LE lycée référence en la matière : Seigetsu. Il y a juste un seul petit hic : elle est la seule fille pour quelques centaines de garçons... Oui, vous avez bien lu. Ou comment se faire un méga harem de la mort qui tue.

Le principe du jeu est simple et basé sur les 4 saisons de l'année : printemps, été, automne, hiver. Là dessus, se greffent 3 garçons qui ont chacun un signe astrologique différent : donc bélier, taureau, lion etc. Et pas forcément dans cet ordre-là. 

Dans chacune de ces phases, nous abordons un aspect différent de la vie de lycéenne et ses sujets "habituels" : amis d'enfance, club de sport, les profs et le conseil des élèves. Et au milieu vient se greffer THE histoire d'amour.

 

20090928202055587.jpgTous ont bien sûr un caractère en relation avec le caractère présumé de leur signe astrologique et tous ont leur petite histoire. Heureusement d'ailleurs sinon je ne verrais pas où est l'intérêt de la chose...

J'ai trouvé l'idée fort sympathique, mais un peu genre arnaque que de vendre 4 jeux avec 3 personnages seulement à séduire. ( Pour la petite histoire, il y a aussi en vente des "drama Cd", où sont enregistrées les voix des personnages qui vous susurrent des mots doux à l'oreille. Le truc fait pour les maniaques pur(e)s et dur(e)s. Non, je n'en fais pas partie). C'est mignon, les dessins sont jolis ( après une possible adaptation visuelle à ce style un peu particulier) et les voix sont le neck le plus ultra des doubleurs du moment. ( je bande avec les oreilles, souvenez-vous XD)

 

Au final un moment assez agréable à passer en compagnie de ces charmants jeunes hommes, même si je trouve que l'histoire est un peu molle parfois.

Ne vous attendez pas à un grand scénario fantastique ou autre. Ce sont juste des tranches de vie où se mêlent les histoires d'amour de ces ados ( ou adultes, n'oublions pas les profs).

Je vous le conseillerai donc si vous êtes vraiment accros et prêts à débourser 8 fois la somme. Pourquoi 8 ? Parce qu'il y a après ceci une histoire dite "after" donc "after spring, after summer" etc. Vous voyez le tableau. Où vous avez une "deuxième chance" pour obtenir l'homme de vos rêves. Ça se passe plusieurs mois, ou années ( c'est selon) , après l'histoire ( et je suppose rupture, je n'ai pas encore joué assez de routes pour le savoir) des protagonistes. 

Petit "plus" amusant, vous pouvez parfois voir les protagonistes d'autres volets dans certaines images en fond. alors cherchez bien ;)

 

001_20100211194519.jpgUn seul gros bémol en revanche... Il y a beaucoup de textes en anglais dans les images de présentation. Ne cherchez surtout pas à lire et comprendre, vous choperiez une conjonctivite rien qu'en lisant les énormes fautes d'anglais qui jalonnent les textes... C'est effarant...

 

Finissons par une petite présentation des 12 ( + 1 je m'expliquerai) personnages du jeu : ( je les regroupe par 3 et ordre d'apparition)

- Yô Tomoe (capricorne) ( de son vrai prénom Henri Samuel Jean Aimé... Oui, vous lisez bien...) moitié français, moitié japonais, il aime l'héroïne depuis l'enfance et s'est fait transférer exprès dans l'école pour la retrouver. Il n'a qu'un but : elle. Les autres, il s'en balance.

- Kanata Nanami (poissons) : ami d'enfance de l'héroïne. Il est un peu voyou sur les bords, a mauvais caractère et a le coeur malade, d'où sa rebellitude. Oui, il veut prouver qu'il est un mec, un vrai... Mais je l'aime bien.

- Suzuya Tôdzuki (cancer) : autre ami d'enfance de l'héroïne. il est le papa poule, celui qui veille sur  les deux autres et s'assure qu'ils ne meurent pas de faim. Oui, c'est une cuisinier hors pair.

 

 

Homare Kanakubo (taureau) : capitaine du club de kyûdo (tir à l'arc traditionnel), il est toujours égal à lui-même, très gentil et c'est sa dernière chance de gagner le tournoi national car il est en 3ème année.

- Yûnosuke Miyaji ( scorpion) vice capitaine  du club de Kyûdo  c'est un garçon assez calme, passionné par le kyûdo, il une autre passion inavouable : le sucre (c'est pour les filles alors il se cache)

- Azusa Kinose (sagittaire) : égocentrique, langue de vipère et vaniteux, il a tendance à rester en retrait et supporte mal qu'on ne le voie que comme un génie. Il est dans le club de kyûdo aussi et est très doué.


 

sky11-61b87.jpg- Kotarô Hoshizuki (balance) : médecin de l'école et doyen de tous les personnages draguables. Il a une forte tendance bordélique et je m'en foutiste. Il évite toute implication sentimentale. ( et c'est mon chouchou autant par le caractère que par la voix !!!!!)

- Naoshi Haruki ( lion) : personnage très expansif et s'emportant facilement ( mais gentiment). Il est très complexé par sa taille mais très énergique et professeur très apprécié de ses élèves. 

- Iku Mizushima ( gémeaux) :  professeur stagiaire au lycée, il connaît bien Kotarô. Il a une tendance un peu sadique à tourmenter notre héroïne. Il ne croit en rien, et surtout pas à l'amour.

 

 

-  Kazuki Shiranui ( bélier) : président du conseil des élèves, il est très apprécié de tous et a fait beaucoup pour les élèves. Il a enrôlé de force ntre héroïne et ses deux autres acolytes. Expansif et barré, il est en fait bien plus que ça.

Tsubasa Amaha ( verseau) : jeune inventeur barré et aux inventions qui ne fonctionnent quasiment jamais, il est dans son monde. D'ailleurs il a un tic du langage, il passe sont temps à dire "nu, nu, nu", il a même le "rap du nu". Oui, il est perché, haut, très haut... Mais mignon.

- Hayato Aozora ( vierge) : gentil, effacé mais qui peut se révéler très autoritaire ( mais toujours avec le sourire, sadique, le sourire, amis avec le sourire). Il joue extrêmement bien du piano.

- Shiki Kagurazaka ( serpentaire/ophiuchus) : ne le connaissant pas du tout je ne peux que supposer qu'il est un peu endormi sur les bords, peu expansif et m'a l'air bien mystérieux. Je me demande où on le croise... Peut-être dans after winter...

 

Et voilà pour la présentation, un peu longue, j'en conviens.

Y avez-vous joué ? Qu'en avez-vous pensé ? Cela vous a-t-il donné envie d'y jouer ?


 




 

 

 


 


Repost 0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 08:00

ev106a.pngAujourd'hui allez je vais vous parler d'un Otome Game, ouais, vous devez sauter de joie en lisant ça ! surtout celles qui n'en ont rien à cirer des Otome ! XD

Mais c'est mon blog etc. vous connaissez la rengaine ;)

 

Alors aujourd'hui nous allons partir au pays des contes et du Petit Chaperon Rouge.

Petite précision, il est interdit au moins de 18 ans et entièrement en japonais sans espoir d'être un jour traduit en France. Voilà comme ça c'est dit !

 

Le début de l'histoire est bateau mais s'étoffe ensuite :

Le Chaperon se retrouve dans la forêt à devoir apporter un panier de victuailles au frère de sa belle-mère. Mais la jeune fille se perd et rencontre un homme avec des oreilles et une queue : Loup le gardien de la forêt qui menace de la manger mais qui en fait l'accueille chez lui. Sympa le loup. 

Dans cette forêt, personne ne peut donner son vrai nom sous peine de se retrouver transformé en une fleur grise , donc tous se nomment par des surnoms. Seul le Chaperon, Tiana, peut donner son nom sans craindre ce sortilège. Il serait du à une sorcière qui l'aurait lancé avant de mourir.

Bref, la demoiselle, persuadée que  sa belle-mère l'a envoyée là pour qu'elle y meure s'installe chez Loup et commence sa petite vie bien tranquille.

 

Que dire ? Bah c'est mignon. Sauf les scènes une peu olé olé bien sûr. Tiana n'est pas trop trop nunuche et l'histoire semble plus fouillée qu'il n'y paraît. On n'a que quelques bribes d'informations quand on ne joue pas le personnage principal : Loup, et on recolle quelques morceaux afin de comprendre de quoi il retourne  dans cette étrange forêt.

Les personnages sont assez attachants et les histoires très différentes donc on ne s'ennuie pas à refaire les mêmes routes pour obtenir un personnage différent. Bon il y a du gnangnan parfois mais ça passe plutôt bien.

Donc je valide, on peut jouer sans s'ennuyer.

 

Les personnages ?

 

Loup : homme protecteur, il menace  de manger Tiana pour ensuite l'accueillir et lui servir d'ange Gardien. Il est grand, beau et sympathique ;)

 

Renard : Jeune, foufou, aimant les trucs mignons, il considère Loup comme son maître. Il voit donc d'un très mauvais oeil l'arrivée de l'héroïne. mais ça change très vite.

 

Chat Sauvage : le patron du restaurant de la forêt. Froid, calculateur, perfide, il est arrivé un jour et a installé son resto. Nul ne sait d'où il vient ni quelles sont ses motivations.

 

Nightmare : sorte d'esprit qui hante le champs de fleurs grises. Seule Tiana et les 7  nains ( oui ils sont là, ne me demandez pas pourquoi, ça révèlerait une partie de l'histoire) peuvent le voir. Il est mélancolique et hors de ce monde.

 

Le chasseur : il ne rêve que d'une chose : tuer Loup. Tiana le sauve alors qu'il est blessé et affamé.

 




 

Repost 0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 14:30

img_969513_23214566_1.jpgVoilà longtemps que je n'avais pas parlé d'un Otome Game, je vais donc réparer cette omission et vous parler de "Tsubasa no oka no hime" un jeu auquel j'ai joué il y a quelques mois déjà.

Ben oui, on peut être enceinte et avoir envie de jouer à des jeux qui parlent d'amour ( et plus si affinité pour le coup ;p)

 

L'histoire ?

Christopher est un jeune apprenti maître d'hôtel un peu distrait et tête en l'air que son professeur envoie en formation auprès de son fils afin qu'il se forme "à la dure" et sur le terrain car il possède des capacités.

Mais voilà, l'endroit où arrive le jeune homme est très étrange. En effet, c'est le royaume de Vivian, une femme sûre d'elle révérée comme une déesse par les gens du village voisin et qui est entourée de magie. Oui, car la magie est omniprésente. Christopher en a d'ailleurs un effrayant aperçu en la personne d'un loup taquin qui parle et qui lui file la trouille de sa vie.

Le jeune homme apprend à vivre dans cette étrange demeure où fée et autre esprits gambadent en liberté, attendant un évènement : l'anniversaire de Vivian. Une importante cérémonie censée déterminer le sort du monde aura lieu à ce moment-là. 

 

cg02.jpgQue dire ? Si le design et les illustrations du jeu sont à couper le souffle, l'histoire, elle, s'essouffle rapidement. Tout est prétexte pour l'héroïne à mettre les personnages masculins dans son lit. Bah ouais, même quand on a décidé de séduire tel ou tel personnage, elle se tape quand même certains autres... ( ben oui, tant qu'à faire autant tester des expériences intéressantes, hein)

L'histoire, qui avait un gros potentiel, est vite mise de côté et ne sert juste qu'à porter les scènes olé olé. Pourtant elle méritait vraiment d'être développée, étoffée, expliquée plus en détails. J'avoue que des fois, je n'ai pas vraiment tout compris au pourquoi du comment. C'est évoqué en vitesse mais pas assez développé pour prendre de l'épaisseur et tout ça nous laisse sur notre faim. C'est parfois un enchaînement de scènes sans lien particulier allant de l'épluchage des patates à la confection de scones ou en passant par un bain improvisé avec des nymphes.

cg17.jpgPuis des fois, on se demande pourquoi, on a droit à certaines scènes complètement anodines, genre deux clampins inconnus qui parlent d'aller se pinter la tronche à l'auberge du coin qui pointent le bout de leur nez, comme ça. Bref, des trucs sans intérêt aucun qui n'apportent mais alors rien à l'histoire. 

 

En plus, si nous avons 6 personnages potentiellement "draguables", on se rend vite compte que trois d'entre eux ne sont là que pour être là. Je ne vois pas d'autre explication... En gros, on se fait flic à les obtenir, ils ont une histoire potentielle très intéressante et rien ne vient... On reste carrément sur notre faim et les bras ballants, la bouche ouverte de stupeur sur le vide intersidéral de l'histoire sans même un truc olé olé à se mettre sous la dent pour faire passer la pilule... ( ben ouais tant qu'à faire, qu'ils nous laissent au moins ça, mais non).

cg00.jpgPar contre j'avoue que pour une fois, l'héroïne est loin d'être la pucelle effarouchée à la voix geignarde qui me tape souvent sur le système. Elle est adulte, sûre d'elle et de son charme et n'hésite pas à s'en servir, aux dépends des moins expérimentés. Mais bon, elle ne réussit pas à soutenir tout le jeu à bout de bras à elle toute seule... Dommage, dommage...

grosse déception donc, le jeu avait un vrai potentiel, mais il a été mal exploité. Pas besoin de se casser non plus la tête pour obtenir les personnages en faisant des choix de malade, c'est cousu de fils blancs et ça se finit assez vite.

 

Donc si vous aimez les très belles illustrations et que vous êtes grave en manque, vous pouvez foncer tête baissée. Sinon, eh bien, je crois que vous apprécierez que très moyennement.

 

Et voici bien sûr le générique de début du jeu :


Repost 0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 10:20

933223_76029_front.jpgAujourd'hui, je vais être plus légère, je vais parler d'un otome Game, ça faisait longtemps, tiens !

Je vais donc aborder un Otome Game un peu olé olé qui se nomme, comme l'indique le titre : "Tsuki no hikari Taiyô no kage" ( L'éclat de la lune, l'ombre du soleil)

Et je précise : JEU ENTIÈREMENT EN JAPONAIS SANS GRAND ESPOIR D'ÊTRE UN JOUR TRADUIT !

L'histoire ?

 

Une demoiselle se languit de son fiancé parti étudier les beaux arts à l'étranger. Elle s'inquiète de voir qu'il ne lui envoie presque plus de mails et finit par réaliser que d'autres personnes lui tournent autour, des hommes bien sûr.

Dans la première partie, nous avons beaucoup de souvenirs liés au fameux fiancé puis, en fonction de vos choix, tout bifurque vers lui ou vers un autre homme.

Je sais que l'histoire n'est pas très précise, mais c'est avant tout une sorte de tranche de vie où l'amour choisit de pointer son nez ou pas. Le seul truc est qu'il ne faut pas se planter dans se choix car si vous ne répondez pas tout à fait comme il faut, vous pouvez vous retrouver dans la panade avec des fins un peu, voire très cruelles pour l'héroïne. Oui, les gars deviennent dingues et lui en font voir de toutes les couleurs. Akira (le fiancé) est notamment méga flippant.

 

00700Les personnages ?

 

Akira Kai : Fiancé de l'héroïne parti étudier les beaux arts à l'étranger, il a tendnace à lui écrire moins de mails et à la mettre dans une situation d'incertitude et de doute.

Souriant, intelligent, talentueux mais cachant une âme troublée, c'est le personnage que j'aime le moins. Il dégage un truc qui ne me plaît pas du tout. je le trouve trop mielleux pour commencer.

 

Tomoya Takami : ami d'enfance de l'héroïne, c'est un garçon franc, sportif et très apprécié des filles. Il se meurt d'amour pour elle depuis déjà bien longtemps, mais la grosse gourde ne voit rien.  Il est un peu brusque et frustre, mais je l'aime bien car il est franc.

 

Takumi Yusa : Plus âgé que l'héroïne, il la sauve d'un pervers dans le train. Il s'avère plus tard qu'il travaille aussi dans le même restaurant que Tomoya. Un peu taquin, cynique, il a un petit côté dangereux qui attire les filles comme des mouches ( moi en tout cas comme une mouche XD).

 

Nobuhiko Sudô : le prof principal de l'héroïne. Un type assez froid, sévère, sec. Il va finir par s'intéresser à l'héroine parce qu'elle va lourdement insister. Je ne sais pas si elle ne va pas le regretter au final parce qu'il est un peu sado sur les bords XD

 

Kazuki : le frère de l'héroïne. Oui, elle va oser... J'avoue, c'est l'histoire qui me branche le moins. En plus, il  a une voix geignarde qui me hérisse le poil. Bon il a 2 ans de moins qu'elle, mais bon quand même... Brrrr...

 

J'ai beaucoup aimé, les histoires sont variées, même si ça part sur la même base de la fille qui se sent trahie et abandonnée par son fiancé. Les histoire bifurquent bien dans des directions carrément différentes et donnent envie de toutes les faire afin de découvrir le background de chaque homme ou garçon.  Le dessin peut dérouter au début, mais finalement je l'apprécie beaucoup car les gars ne sont pas trop féminins et plutôt virils. ( bon sauf Kazuki mais normal c'est un gamin en comparaison)

 

Et je ne déroge pas à la tradition, voici le générique :

 


 
 
 



 

 


Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:56

200909-23-224603-1.jpgAujourd'hui, j'ai envie de parler de quelque chose de plus léger. Et je vais me pencher sur un de mes sujets favoris : les Otome Games.

Le jeu dont je vais vous parler est réservé à un public averti donc, oui, il y a des scènes olé olé. Mais je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce jeu. Il fait partie de mon top 5.

Gin no Kanmuri, ao no Namida nous conte l'histoire d'une jeune femme qui travaille dans un hôtel et qui y rencontre son futur mari. La rencontre est d'ailleurs houleuse : elel déteste au premier regard cet homme arrogant et sûr de lui. Mais il finira par l'amadouer et lui demander sa main. Elle accepte.

Vient le mariage qui est sensé être la consécration de leur amour.

Que nenni ! Après avoir emménagé ensemble, son époux devient distant et rentre de moins en moins à la maison. Notre héroïne se sent délaissée et finit par s'intérresser aux beaux mâles qui gravitent autour d'elle.

Spoiler : Mais je vais vous rassurer un peu, si tout celà à l'air d'une histoire horrible d'adultère, ce n'est pas si "grave" que ça. Car au Japon, on peut faire une magnifique cérémobie mais en fait ne compte  qu'un petit papier appelé "contrat de mariage" que l'on se contente de donner à la mairie qui enregistre le changeemnt de statuut et hop : mariés ! Dans cette histoire, le papier n'a pas encore été donné. 

 

sshot2p.jpgJ'aime bien tous les personnages, que je vais me faire un plaisir de vous décrire ici et maintenant.


Shinichirô Tanimura : Le mari de la demoiselle. Il a de grosses responsabilités dans son entreprise et est souvent absent. Il est autoritaire, dominateur et distant. Oui, j'en conviens, la description ne donne pas envie, mais il est comme ça notre Shininou ;p


Yasuhiko Asano :  Collègue et ami de Shinichirô, il accourra pour aider la femme de son ami en cas de coup dur. C'est le contraire de son ami : doux, attentionné et chaleureux, il donne envie d'en savoir plus sur lui.


Makoto Haruna : livreur, il aime bien taquiner notre héroïne, qui se fera un plaisir de commander des tas de trucs inutiles pour le simple plaisir de le voir. Il s'avère que ce travail n'est qu'un gagne pain pour lui et qu'il a une occupation qui compte beaucoup plus pour lui. Rien d'illégal, je vous rassure, moi je trouve ça très romantique. Mais je garde le secret, je sais, je suis sadique ;p


Reiji Kamio : le coiffeur de notre héroïne. C'est un beau parleur doublé d'un séduceur sans foi ni loi. Il jette son dévolu sur l'héroïne sans faire aucun sentiments. Oui, il est froid et manipulateur et ne recule devant rien pour obtenir ce qu'il désire, en l'occurence une femme mariée. Mais j'avoue que j'aime ce genre de perso, ce n'est que plus jubilatoire de le faire fondre ensuite ;p


sshot1u.jpgRyô Izumi : un étudiant qui travaille comme groom dans le même hôtel que l'héroïne. Sérieux, taciturne et consciencieux, il est amoureux de la belle et le lui fait savoir. La situation devient ensuite un peu tendue. Il se présente comme le chevalier en armure sur son cheval blanc. Mais je l'aime bien quand même va, on ne peut pas toujours être parfait ( je rigole à moitié XD ).

 

 

 

 

C'est une histoire un peu inhabituelle à cause du principe de l'histoire et j'avoue que contre toute attente, j'ai accroché. Au début, je freinais des quatre fers parce que, pour moi, une histoire d'adultère c'était vraiment au dessus de mes forces. Et puis, j'ai fini par craquer et je ne le regrette pas en fait. L'histoire est plutôt bien menée et les personnages tous intéressants à leur manière. Ils ont une histoire et ça bifurque assez pour vous donner envie de les faire toutes (contrairement à ce navet d'Armen Noir... Oui, je sais, je m'acharne, mais on m'a trop apâtée pour que je pardonne la déception cuisante) Franchement, j'ai aimé, comme un autre Otome Game d'Aromarie d'ailleurs : "Tsuki no hikari, taiyô no kage" ( L'éclat de la lune, l'ombre du soleil) dont je ferai une critique plus tard car il en vaut vraiment le coup.


sshot3y.jpgLe dessin peut paraître particulier au début, mais on finit par s'y habituer et puis finalement, je le trouve très beau. Les hommes sont moins longilignes que dans d'autres jeux. En fait je crois que là, je vois des hommes, des vrais, et ça fait du bien. Mention spéciale pour Kamio, oui, je sais, il a les cheveux longs ( c'est le beau gars aux cheveux de feu, là celui qui a un air super cool), ce qui peut paraître effeminé, mais que nenni ! C'est une bombe ce type ! (essuie la bave dégoulinant de son menton). Bon, OK, il est manipulateur, mais j'aime les gars un peu tordus, dans les jeux, je précise, mon homme est tout à fait normal et équilibré, je vous rassure  XD.

En tout cas je vous le conseille bis, ter, repetetita !

 

Pour finir, je vous met le générique, bon, j'ai longuement hésité à le mettre directement car il y a une ou deux scènes un peu évocatrices, mais en y regardant de plus près, ce n'est guère plus évocateur que 99% des séries qui passent en prime time sur nos chaines de télé, donc je vous le mets.

J'aime beaucoup la chanson, très douce.

 


 
 
 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 10:15

4fe41472d5eec310c2973257eb5dfb1f.jpgAllez, vu que j'ai parlé du deuxième opus, je vais parler du premier, tant qu'à faire. Voici donc Under the Moon.

Comme je vous l'ai dit précédemment, j'ai joué à celui-là après Ijiwaru My Master car j'ignorais qu'ils étaient liés d'une quelconque manière.

Dans cet opus-ci nous suivons les aventures de la princesse des démons. Son père voit ses forces diminuer et il doit vite trouver un successeur pour éviter qu'un coup d'état ne se produise. La princesse ne peut prendre le trône car elle n'a pas assez de pouvoirs magiques.

Elle va être victime d'une tentative de meurtre et va atterrir dans le monde des humains, par le même vortex que l'héroïne d'IMM, mais dans le sens inverse.

Là, elle va se retrouver sans le moindre pouvoir magique avec pour seule aide son familier, un chat volant du nom de Kyle.

Perdue, sans ressources, elle décide de partir à la recherche de démons bannis chez les humains qui se révéleraient dignes de succéder à son père. On se reprend comme on peut.

0.jpgElle se retrouve donc à jouer les pique assiette chez les jumeaux Leni et Seizh et veut persuader l'un des deux de devenir le roi des démons. Et je vous le dis, elle est mal barrée.

Ici, tout est différent : nourriture, moeurs, écriture, technologie à la place de la magie. Elle va devoir  s'en remettre aux jumeaux pour espérer s'en tirer.

 

voici les personnages disponibles :

- Leni : Taciturne, coléreux et tombeur (cocktail explosif j'en conviens) il va de suite prendre l'héroïne en grippe sans pour autant laisser de côté l'idée de la clouer dans son lit. Toutes les filles de son lycée (oui il va au lycée) lui courent après. Il se sert sans vergogne et les  jette sans remords une fois mises dans son lit.

Il cache un lourd secret.

- Seizh : plus calme et "gentil" que Leni, il accueillera plus positivement l'arrivée de la demoiselle. Même si, il faut bien le dire, il a une idée derrière la tête.

- Kyle : c'est le chat volant, familier de la princesse. Sous sa forme de chat, il est tout noir. Sous sa formme humaine, il a les cheveux gris et garde ses ailes et ses oreilles, ce qui le rend un peu voyant.

Il est le souffre douleur de la princesse,surtout quand elle découvre que c'est en fait un mâle... Oui, la princesse est nunuche...

- Sena : camarade de classe de Leni et Seizh, il s'intéresse tout de suite à la petite nouvelle. Il est d'un naturel gentil mais cache un je ne sais quoi derrière ce sourire angélique...

- ??? : oui, vous ne rêvez pas, ce personnage n'a pas de nom jusqu'à ce que l'héroïne lui en donne un. Il est plus adute  que les autres et semble être, lui aussi, un démon. Il est toujours là pour la sauver d'un mauvais pas. C'est une sorte de grand-frère. Enfin jusqu'à ce que leur histoire s'approfondisse bien sûr. C'est mon préféré.

Il y aussi un personnage caché, mais celui-là, je vous laisse le loisir de le découvrir tranquilement.

 

0--1-.jpgMon avis ? 

J'ai bien aimé. Les histoires sont variées, les personnages aussi même si on retombe toujours un peu sur les mêmes clichés d'Otome game. Mais bon, dur de varier aussi.

Je déteste encore plus la princesse que l'héroïne d'IMM. Pourquoi ? Parce que sa voix est encore plus geignarde, plus énervante que l'autre, et il faut le faire. Cette fille a un QI d'huître lobotomisée je trouve et j'ai un mal fou à m'identifier à elle. Heureusement que les mâles relèvent un peu le niveau sinon j'abandonnais.

Vous avez là aussi tout un choix de fins bonnes ou mauvaises. Avec deux bonnes fins aux dénouements assez opposés en fonction de vos choix. En effet, en fontion de vos actes, une petite balance "ange/démon" penchera plus ou moins vers l'un ou l'autre.

Il existe un jeu bonus vendu à part "Under the Moon, tsukiiro ehon" ( Under the Moon, le livre illustré aux teintes de la lune). Je n'y ai pas encore joué et j'ignore comment il se place chronologiquement. Mais il y a tous les personnages du jeu en tout cas.

Bien évidemment, parler japonais est un plus.

Et oui, je vous mets le générique.



Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 09:13

52b650d75f83885cd9c92725d0b31eed-Ijiwaru_My_Master.jpgAujourd'hui, j'ai envie de parler d'un autre Otome Game que j'ai bien aimé et c'est, comme l'indique le titre, le jeu nommé "Ijiwaru my master"(Que tu es méchant, mon maître). attention, il est réservé à un public averti donc pas pour les moins de 18 ans.

C'est une sorte de deuxième opus du jeu "Under the Moon" qui se passe, certes, dans le monde des humains, mais avec des personnages qui viennent du fameux monde des démons. Je vous parle d'abord d'Ijiwaru my master car c'est celui auquel j'ai joué en premier.

 

Ce jeu nous conte l'histoire d'une jeune fille un peu dans la lune qui rêve de découvrir u njour une rose bleue. Elle est persuadée que si elle en découvre une, elle pourra réaliser tous ses rêves.

008.jpg

 

Un jeune homme de sa classe, qui est amoureux d'elle, lui offre un pendentif en forme de rose bleue pour lui faire plaisir et lui dit qu'il voudrait lui demander quelque chose. Malheureusement, il n'aura pas le temps de lui dire de quoi il s'agit ( même si on le devine aisément) car elle est attirée dans une sorte de vortex et atterit dans une forêt sinistre. Là, elle est découverte par un démon un peu mou du genou appelé Lucas. Tout content d'avoir trouvé un "animal" du monde humain, il l'embarque pour la vendre.

Elle se retrouve donc en cage où plusieurs acheteurs potentiels vont se présenter. Elle aura le choix entre aller avec un bel homme blond, un jeune homme roux ou de rester avec Lucas.

 

Ces choix l'amèneront à rencontrer ou approfondir sa connaissance de 5 hommes :

- Léon : un jeune démon noble capricieux et lascif qui passe son temps à mettre des demoiselles dans son lit. Seul souci, il a essayé de s'en prendre à la reine des démon, ce que son mari à moyennement apprécié et lui a lancé un sort. Il ne peut plus toucher de démones sous peine de souffrances terribles. Il ne pourra lever le sort que s'il trouve les légendaires papillons blancs.

La jeune fille est donc une aubaine pour lui, vu qu'elle n'est pas démone, si vous voyez ce que je veux dire... 

Il est énervant au début, mais plusj'ai appris à le connaître et plus je l'ai apprécié.

- Heinz, le bel homme blond du début. C'est un fait un dragon, il a une queue bien dissimulée sous sa robe. Serviteur de Léon, il a toujours un doux sourire sur les lèvres.

Que dire ? Je le  détetse, je l'execre, je le maudis, ah il me file de l'urticaire !!!!

- Delta : un "scientifique" du monde des démons qui croit que l'héroïne est une poupée parlante. Il fait donc des tas d'expériences avec elle pour comprendre comment elle fonctionne. Un peu dans la lune, mais il a aussi un côté sévère un peu glaçant. 

Je l'aime bien. Il a des passages assez amusants, même si parfois je le trouve un peu effrayant.

- Evans est le petit rouquin du début. Il passe son temps à rire et à faire des tours de magie tous plus imprbables que les autres. Il est lui aussi persuadé que l'héroïne est une poupée. En fait, il suit tous les délires de  Delta et s'est autoproclamé son assistant. Il a cependant un petit côté sombre.

Je l'aime bien aussi, il est assez amusant.

- Lucas, un jeune incube mou du genou qui parle à deux à l'heure. Faut pas être pressé avec lui, je peux vous le dire... Il ne pense qu'à deux choses : faire de l'argent et bien manger. Je le trouve mignon et attachant et il cache un secret qui m'a agréablement surprise. Je le trouve craquant en diable.

- Homura : élève dans le même lycée que l'héroïne, il est amoureux d'elle et lui offre un pendentif. Vous ne pourrez jouer avec lui que si vous ne partez pas dans le monde des démons et que si vous avez obtenu la fin des autres. Je n'ai pas encore réussi à l'avoir...

screen09_2.jpgQue dire, que dire ?

J'ai trouvé le jeu très intéressant, surprenant même par certaines fins. Les personnages sont torturés et ont des histoires vraiment fouillées.

Par contre, je détetses l'héroïne, une chiffe-molle de première catégorie avec une voix géniarde et énervante. Je me demande parfois si les hommes de ce jeu n'ont pas besoin de lunettes. Elle est mignonne, certes, mais quelle nunuche... Enfin bref. En dépit d'elle et de heinz, que je méprise du plus profond de mes tripes, je me suis vraiment plongée dans l'histoire. J'ai beaucoup aimé, vraiment.

En outre, en fonction de certains choix, il y  a des fins totalement différentes, encore un point positif.

Il est bien évidemment en japonais, donc avoir quelques bases faclitent la compréhension.

Et je ne déroge pas à la règle, je mets le générique. Attention aux oreilles, le type chante un peu faux je trouve XD

 


 

 

 


Repost 0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 16:25

Allez j'ai le temps aujourd'hui, je vous fais cadeau d'un autre article. Je vais me pencher sur un Otome Game interdit aux moins de 18 ans : Yume wo mô ichido (Laisse-moi rêver à nouveau).

 

51K3WC6E0EL.jpg

 

L'histoire est simple ( comme toujours), l'héroïne avait un amour de lycée. Ce garçon a eu un malheur dans sa vie et il a dû partir, promettant à sa chère et tendre de revenir un jour la chercher.

10 ans se sont écoulés et devinez quoi ? Le vilain est devenu une star de cinéma et n'est jamais revenu chercher l'héroïne. La voilà à présent employée dans une entreprise. Elle va rencontrer nombre d'hommes : collègues, supérieurs, jeunes hommes étrangers à sa boite. Vont s'ensuivre différentes aventures, dont une avec son amour d'enfance ( qui est celle que j'aime le moins, car elle est vraiment douce amère à mon goût. DEMI-SPOILER : on peut se demander si ce n'est pas une mauvaise fin, vous voyez le topo...)

 

 

 

 

 

 

51vtHbO2l3L._SL500_.jpgEn tout cas c'est assez sympa, même si je le trouve bien moins intéressant que "Jinginaki Otome" de la même société : "Mirai". Bon il est vrai que c'est beaucoup moins humoristique aussi, ça doit avoir un rapport.

L'héroïne étant une femme de 25 ans environ, elle est plus mûre et moins gnangnan que certaines autres. Des fois, on a envie de baffer les petites lycéennes culcul la praline de certains jeux. Bon, il faut aussi savoir penser du point de vue japonais, ils ne sont pas tout à fait comme nous et ont des idéaux féminins pas forcément aux normes européennes.

Il y a également une extension à ce jeu elle s'appelle "Yume wo mô ichido ~ kôfun no kaze" ( Laisse-moi rêver à nouveau ~ le vent du bonheur). Là, vous avez soit des souvenirs, soit ce que j'appelle des "que sont-ils devenus?" l'expression parle d'elle-même.

Vous avez aussi des personnages qui n'étaient pas draguables dans le jeu original et qui le deviennent dans celui-ci. Notamment le petit livreur rouquin.

 

 

Je trouve la chanson du générique très douce et agréable à écouter.

Je vous laisse d'ailleurs la découvrir en regardant la vidéo.

Bon visionnage et j'espère que mon petit article vous aura éclairés !

 

 


 
 
 
Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:43

Bon, vu que j'ai pas mal glandé ces derniers temps et que je n'ai pas écrit beaucoup d'articles, je vous fais cadeau d'un troisième dans la même journée, ne suis-je pas généreuse, merveilleuse, adorable ? Non ? Bon ben tant pis j'aurai essayé de me faire mousser .

 

ev_0404.jpg

 

 

Alors je vais parler d'un autre Otome Game auquel j'ai joué et qui m'a beaucoup plu : Koi Gig ~ Devil x Angel (Concert d'amour ~ Devil x Angel).

 

 

Nous voilà avec une héroïne qui est complètement accro à un groupe de rock en vogue : les Devil x Angel. ( Notez l'inspiration qu'ils ont pour nommer leurs groupes, toute une histoire). Elle se fait plaquer par son copain, car elle le néglige pour aller aux concerts de son groupe adoré. Genre elle a carrément oublié son anniversaire. Ça craint quand même grave...

La voilà donc seule et éplorée. Elle commence par se prendre une bonne cuite bien serrée, puis elle va le lendemain dans un magasin où elle joue sur un synthé d'exposition ( elle en joue depuis toute petite et fait partie du club de musique de la fac) en accompagnant une de leurs chansons qui passe à la radio.

Là, ô miraculus superus, quiqui qu'était dans le magasin ? L'agent des Devil x Angel ! Eh oui, quel pot elle a dites donc ! Il lui propose d'entrer dans le groupe pour jouer du synthé, car ils cherchent un remplaçant a un des membres qui s'en va. Mais il y a une condition : elle doit se déguiser en garçon et ne surtout pas laisser savoir aux autres qu'elle est une fille sinon elle jarte. Pas facile tout ça.

Va s'ensuivre toute une rimabbelle de quiproquos, chamailleries et scènes hilarantes pour certains des personnages. Sera-t-elle découverte ou pas ? Mystère, vous le saurez en jouant. Je ne vais pas tout vous dire non plus, petits canailloux.

 

ev_0101.jpg

 

Vous n'aurez par contre que quatre personnages à séduire : les quatre membres du groupe : Shû (le chanteur), Tora (le bassiste), Mick (le batteur et leader du groupe) et Ran (le guitariste). J'avoue, j'ai mes chouchous. Notamment Shû, qui est interprété par un des doubleurs japonais que je préfère : Daisuke Ono (Ono D pour les intimes et le doubleur est pas dégueu à regarder non plus si je ne m'abuse tehehe )(Bon je les aime bien tous, même le petit jeune à sa façon, mais pas dans son histoire, trop moumou pour moi)

 

 

 

 

 

J'avoue, j'ai beaucoup aimé. Les histoires sont très variées et chaque personnage a ses propres blessures, ses propres secrets. Le design peut paraître spécial de prime abord, mais on s'y fait très vite. Et il y a franchement des passages à hurler de rire.

Les musiques ne sont pas toujours très variées, mais chaque perso à sa chanson de fin, interprétée par son doubleur. J'adore celle  de Ran.

 

ev_0301.jpg

 

 

Bon le seul souci majeur que vous pourriez rencontrer, c'est que malheureusement, comme 99.999999999% des Otome Game, il a une chance proche su néant d'être traduit en France. Donc ben à vous les cours de japonais et que ça saute ! xd

(Mais admirez la plastique de ces petits chouchous d'amour, appétissants, non ? ;p )

 

 

 

 

Et comme je suis gentille et que j'aime faire plaisir à tout le monde, je vais même vous mettre le générique du jeu. Merci, merci, je sais, je suis trop géniale. ( hein ? Quoi ? Mégalomane, moi ? Nannnnnnnn )

 

 


 

Voili voilou amusez-vous bien !

Repost 0
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 13:00

Oui, aujourd'hui, je vais vous parler d'un Otome Game un peu moins sage que les autres dont j'ai parlé avant.

Comme je l'avais dit dans un de mes articles précédents, les Japonais ont fait des Otome Game avec des histoires basées, il faut le dire, sur du sexe.Donc par définition, c'est interdit aux moins de 18 ans, hein.

Curieuse, je m'en suis procuré un et contre toute attente, j'ai bien aimé.

J'ai trouvé l'histoire de base plutôt sympathique et les personnages vraiment intéressants.

 

 

hai 02

jingi002

 

 

Jinginaki Otome a pour héroïne une jeune demoiselle qui découvre que son papa est décédé et qu'il était le chef d'une organisation Yakuza. Lors de leur première rencontre, ses nouveaux subalternes la font d'ailleurs flipper comme une dingue avec des costumes noirs, une voiture noire et des manières plutôt équivoques ( Vous seriez rassurée, vous, si un yakuza vous chargeait sans explications sur son épaule comme un vulgaire sac de patates ? Moi, non.).

Et voilà notre héroïne devenue le grand patron d'une bande de sympathiques yakuzas prêts à se plier en quatre pour lui faire plaisir.

Elle découvre d'ailleurs qu'un de ses camarades de classe, le souffre-douleur de tous les mauvais garçons du coin, est un apprenti chez eux. ( Je le trouve d'ailleurs très très craquant  =^_^= )

 

Certaines situations sont vraiment hilarantes, les soupirants craquants comme tout et l'héroïne pas trop casse-pieds. Je me suis donc mise à fond dedans pour  parvenir à obtenir les 34 fins proposées ( oui vous lisez bien, 34). Il y a bien sûr des fins heureuses et des fins tragiques. Je n'aime pas faire les fins tragiques d'habitude, mais là j'y étais obligée pour débloquer une histoire "bonus" que j'ai vraiment adoré.

 

Passons au scènes chaud-cacao. Ben c'est pas trop gore et plutôt bien amené. Carrément différent des trucs pour gars qui ont eu le loisir de me passer en vitesse sous les yeux.

En effet, les proportions sont normales. Pas de vache à lait en perspective. ( Normal me direz-vous, on est là pour se rincer l'oeil sur les beaux gosses, pas sur l'héroïne). Bon, il ne faut pas se leurrer, les dialogues ne sont pas édulcorés et le rose m'est parfois monté aux joues. On peut avoir mon âge et se sentir gênée de lire ce genre de choses.

 

En conclusion, je n'ai qu'un mot à dire, enfin quatre : je vous le conseille. Je trouve d'ailleurs que c'est l'un des meilleurs de ce genre. ( Oui, j'avoue j'ai craqué et j'ai joué à d'autres jeux de ce genre, mais j'assume XD)

En gros, vous pouvez y aller les yeux fermés.

 

Ah et au passage, il y a aussi une extension "Jinginaki Otome Koikoi Zanmai" ( La jeune fille sans morale, vivons pleinement notre amour). Là, vous avez deux options d'histoire :

- Une histoire inédite où l'héroïne, qui n'a pas cédé avant, rencontre l'amour avec un de nos charmants protagonistes. C'est encore moins "sérieux" que dans le premier opus, nos amis yakuzas doivent se débrouiller pour se procurer de l'argent, car celui qui se chargeait de tout est parti bouder dans son coin. Hilarant.

- Ou une sorte de "que sont-ils devenus" avec là, la suite de l'histoire d'amour qui s'est amorcée dans le premier opus.

À noter qu'un des personnages indraguables du premier jeu peut être "dragué" dans cette version.

 

Voilà voilà j'espère que mon humble avis vous donnera envie de le découvrir ^^

 

Et je ne dérogerai pas à la tradition, je vous met le générique de début pour vous donner envie ^^ ( Cette fois pas de vidéo directe, petit problème de config désolée ^^ )

 

 

Repost 0

Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton