Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:35

Vous vous souvenez, je vous ai parlé d'une sorte de jeu de rôle auquel nous avons joué avec mon homme et des amis ce weekend. Eh bien, voilà le titre : "Les Loups-garous de Thiercelieux".

On a franchement bien ri une fois que nous nous sommes mis dans la peau de nos personnages et que nous avons passé outre la gêne du débutant en arts dramatiques.

Pourquoi donc ? Attendez, je vous explique.

 

Ce jeu peut  se jouer de 8 à 18 joueurs. Déjà, ça peut être sympa pour les grandes réunions de famille quand on s'ennuie un peu et qu'on veut mettre de l'ambiance.

L'histoire est simple, un ou des loup(s)-garou(s) sévit(ssent) dans le village de Thiercelieux et tue(nt) les villageois innocent quand la nuit tombe et que tous sont endormis.

Le but du jeu est d'éliminer tous les loups-garous pour les villageois et d'éliminer tous les villageois pour les loups-garous.

Nous avons un maître du jeu qui ne joue pas mais qui met tout ce petit monde dans l'ambiance, et mène le jeu, comme son nom l'indique. Il sait qui est qui, puisque c'est lui qui choisit les cartes et attribue les rôles.

Outre loups-garous et villageois tout simples, il existe d'autres personnages spéciaux qui sont là pour aider à démasquer les vilains tous pleins de crocs.

- La petite fille qui a le droit d'entrouvrir les yeux pendant la nuit pour voir qui sont les loups et qui peut ensuite aiguiller discrètement les villageois sur les coupables, mais qui ne doit pas se faire démasquer sinon "couic" pour le prochain tour.

- La sorcière qui peut concocter une fois dans le jeu une potion de vie et une de mort.

- Le chasseur qui, s'il se fait tuer durant la nuit ou exécuter à tort pendant la journée, pourra entraîner qui il souhaite avec lui dans la mort.

- Cupidon, qui désignera deux amoureux (mixte ou pas) qui se rejoindront dans la mort. Et si ce sont un loup et un humain, leur but sera de zigouiller tous les autres pour pouvoir vivre en paix leur amour.

- Le voleur, qui, au tout premier tour, devra choisir entre deux cartes posées au milieu du jeu et qui peut changer d'identité s'il le souhaite (ou sera obligé de devenir un loup si les deux cartes sont des cartes "loup")

- Le capitaine (ou maire) qui sera élu le tout premier jour pour mener les débats et dont la voix sera décisive en cas de litige. Place stratégique très convoitée. Ceci est un statut en plus de celui qu'on a déjà.

 

Et voilà, une fois que tout ce petit monde est en place, à nous de jouer !

Le jeu se joue par cycles de jours et de nuits. La nuit, les loups choisissent qui ils zigouillent, le jour, les villageois débattent pour savoir qui lyncher. C'est là que c'est intéressant et que le jeu de scène se met en place, il faut être ingénieux et savoir faire valoir ses arguments.

 

Franchement, si tout le monde se met dans la peau de son personnage, c'est vraiment très agréable et sympa d'y jouer.

Je vous le conseille vivement !

(Il existe aussi deux extensions, mais le jeu se renouvelle déjà à l'infini vu que les parties varient toutes de l'une à l'autre)

Repost 0
Élucubration - dans Jeux
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 16:27

MunchkinBox.jpgÉtant donné que jeudi, je vais à ma fameuse soirée OVS (On Va sortir) je dois chercher des jeux de société à emmener pour divertir tout ce petit monde. Nous serons quand même 8 personnes entre 30 et 60 ans.

J'ai donc exhumé de mes placards un jeu de société complètement loufoque auquel je peux rarement jouer vu que je suis souvent seule et qu'il faut être entre 3 et 8 personnes. Ce jeu s'appelle : MUNCHKIN.

 

Qu'est-ce donc que ce nom barbare ? En fait, c'est une sorte de jeu de rôle. 

Le principe : tous les joueurs sont des aventuriers chevronnés du niveau 1 qui doivent absolument monter en premier au niveau 10. Pour ce faire ils doivent tirer des cartes pour définir leur race, leur job, leur équipement et les monstres qu'ils devront affronter. Jusque-là rien de bien folichon me direz-vous. 

 

Eh bien détrompez-vous. Vous avez le droit de tricher si on ne vous prend pas la main dans le sac et le nom de vos armes, potions, monstres ou trésors sont complètement loufoques.

 

J'ai un petit faible pour la braguette cloutée personnellement. Elle est redoutable contre un monstre nommé "Écureuil psychopathe" dont la fiche signalétique est la suivante :

 

"ÉCUREUIL PSYCHOPATHE 

Attention aux noisettes !

N'attaque ni les personnages féminins, ni les porteurs de braguette cloutée.

Incident fâcheux : perdez un niveau. Vous devez parler d'une voix aiguë jusqu'au prochain tour"

 

Ou encore :

"VESTALES DE LA PLEINE LUNE. (images de demoiselles montrant leur postérieur)

Vous devez les fesser à mains nues. N'utilisez pas d'armes dans ce combat.

Incident fâcheux : elles vous attrapent, vous en sortez indemne.

Mais vos gloussements bêtes et incontrôlables amènent les autres membres du groupe à vous tabasser."

 

Je crois qu'avec ces quelques exemples, vous voyez assez bien le tableau, non ?

En tout cas, j'espère que l'on pourra jouer à ce jeu, ça me démange de lire des phrases débiles pour rigoler un bon coup 

Repost 0
Élucubration - dans Jeux
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 10:03

7265-runaway-a-road-adventure-pc.jpgHier, je vous parlais de ma passion pour les jeux vidéo et aujourd'hui, je vais vous parler de mon engouement pour un jeu de Point and Click ( pour les novices : jeu qui consiste à résoudre des énigmes en combinant des objets trouvés dans le décor en pointant et cliquant dedans, d'où le nom).

C'est en fait une trilogie dont le premier opus est sorti en 2003 sur PC : Runaway.

C'est un jeu à consonance policière et à l'humour décapant (j'ai notamment été très marquée par une réplique, allez savoir pourquoi : "Avec Ronflaton, ronflez comme un bison". Je suis pliée à chaque fois que j'y repense...)qui a été créé par un studio espagnol : Pendulo.

 

Le début de l'histoire est très simple : nous découvrons Brian Basco qui nous conte son histoire : jeune homme brillant, il part en voiture pour rejoindre son université, afin de poursuivre des études scientifiques poussées (je ne me souviens plus exactement lesquelles, désolée, je n'y ai pas joué depuis 5 ans...). Il roule, tranquillement, quand soudain, une jeune femme se précipite devant sa voiture qui la percute de plein fouet. Et voilà comment le duo de choc Brian et Gina se rencontre...

 

 

Runaway-02--1-.jpgIl va s'avérer que la demoiselle a de sérieux ennuis avec un groupe de mafieux italiens particulièrement féroces et craints : les Frères Sandretti. Brian, n'écoutant que son coeur, va décider d'aider la jeune femme à leur échapper.

C'est ainsi que le jeune étudiant ennuyeux va se retrouver plongé dans une aventure plus qu'abracadabrante où les situations critiques et dangereuses sont légion. 

Au cours de cette aventure, il va rencontrer des personnages tous plus pittoresques les uns que les autres, comme des Drag Queen bien sympathiques, ou des jeunes en marge de la société qui vivent dans une ville fantôme ( j'adore surtout Sushi pour son nom pour le moins original, j'aurais plutôt nommé mon chat comme ça moi XD).

 

Les deux autres opus sont tout aussi déjantés et désopilants, avec des énigmes toujours plus poussées, des histoires toujours plus intéressantes. Si vous ne connaissez pas le jeu, je ne vais pas dévoiler l'histoire des deux suivants, pour ne pas trop vous gâcher la surprise. Juste les titres : Runaway 2 : The Dream of The Turtle et Runaway 3 : A Twist of Fate.

Là aussi, vous découvrirez d'autres personnages tous plus variés et intéressants les uns que les autres.

 

Mon mari n'est pas vraiment un fana de ce genre de jeu, mais il avoue qu'il a adoré se trouver à côté de moi quand je jouais ( il bidouillait sur son PC en même temps) pour écouter les répliques truculentes de notre apprenti aventurier : j'ai sus-nommé,  Brian Basco. Je l'ai souvent surpris à se bidonner en même temps que moi. Je pense que ça a aussi contribué à mon affection particulière pour ce jeu.

 

Si je vous en parle, c'est que je viens de finir le troisième opus et que franchement, il n'a pas dérogé à la tradition : il est carrément hilarant. Les énigmes sont parfois bien capillotractées et il faut bien réfléchir pour trouver une logique à la combinaison de certains objets mais bon, il ne faut pas non plus que ce soir trop facile. Mais franchement les répliques, rha que du bon moi je vous le dis.

 

Pour ne rien gâcher, j'aime beaucoup les musiques qui se mêlent dans le jeu. Elles sont jeunes, entraînantes, ça donne du pep's.

Donc, vous devez commencer à en avoir l'habitude de ce que je vais vous dire : foncez, vous allez adorer !

 

Et pour ne pas déroger à la règle, ben oui, on ne change pas les vieilles habitudes, je vous mets une vidéo pour vous donner l'eau à la bouche !!!

 

 

 


 
Repost 0
Élucubration - dans Jeux
commenter cet article

Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton