Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 08:00

J'ai décidé de recycler un article que j'ai fait il y a  un bail pour le rendez-vous des voyages de Something about Gaëlle ( SAG pour les intimes XD) et de vous refaire voyager avec moi au Japon, gentille, non ? ;) Allez, c'est parti !


Nous nous sommes mariés en 2009, mon homme et moi et 1 mois plus tard, nous nous envolions pour le pays du soleil levant. 

 

Comme c'était notre voyage de noces, nous sommes passés par une agence de voyage, autant faire les choses bien et garder de bons souvenirs. Nous avons signé pour 12 jours. Ah oui, petite précision. Si nous n'avions pas fait les choix des hôtels et auberges japonaises typiques ( dites Ryôkan), j'avais élaboré moi-même le programme de visite. Ayant vécu là bas un an, je savais à peu près quels endroits visiter. Nous n'avions pas beaucoup de temps, il a donc fallu faire des choix.

 

J'ai donc opté pour 5 nuits à Tokyo, 1 nuit dans un hôtel avec des sources chaudes, une nuit dans une ville qui ne vous dirait rien pour aller voir des amis à moi, 3 nuits à Kyoto, 1 nuit à Nara et pour finir une nuit à Osaka, d'où nous allions nous envoler pour rentrer en France. Oui, plus simple et moins fatigant que de retourner à Tokyo pour prendre l'avion.

 

Programme chargé, n'est-ce pas ? Mais quel bonheur de se replonger dans cette ambiance, de revoir cette architecture si spéciale, de manger la bouffe typique du coin et non les ersatz qu'on nous sert en France !

 

Nous avons atterri à l'aéroport de Narita tôt le matin. Pour ne pas nous prendre la tête, j'avais demandé une prise en charge à l'aéroport histoire que mon légendaire sens pourri de l'orientation n'engendre pas une crise matrimoniale dès le premier jour. Bien m'en a pris ! Les demoiselles qui se sont occupées de nous ont pu nous aiguiller pour prendre une carte d'abonnement à SUICA ( avec un adorable petit pingouin dessus trop mimi ^^, mon homme se fend a poire chaque fois que je dis ça allez savoir pourquoi...)pour prendre le métro et le train alentour sans avoir à nous casser la tête à prendre des tickets sans arrêt. Il faut savoir que prendre le métro à Tokyo et au Japon en général, ça finit par coûter cher. Mais bon, c'est plus grand que Paris, on n'allait pas faire des kilomètres à pied non plus. Donc on remplissait notre carte, on passait la borne, on faisait BIP et hop plus de souci ! Génial, non ?

 

Nous sommes arrivés sans encombres à notre hôtel, bien placé niveau métro, un véritable point névralgique, et aussi super confortable. Aussitôt installés et débarrassés de nos bagages, nous nous sommes décidés à partir à la découverte de la ville de Tokyo.

 

P1030695.JPGP1030704.JPGJ'ai emmené mon mari dans le quartier d'Asakusa où se trouve la célèbre Kaminari no Mon, la Porte du Tonnerre. Derrière cette porte se trouve un temple de toute beauté, entouré d'un joli parc. Mais entre les deux se trouve une sorte de galerie marchande avec son lot de boutiques de souvenirs. Je dois avouer que j'étais comme une dingue, voletant d'un étal à l'autre en me tâtant pour acheter. Je suis fière de moi, je n'ai pas craqué du tout ! (J'ai attendu notre deuxième passage pour ça ;p) car comme nous étions arrivés un peu tard, les portes du temple se sont fermées devant notre nez. 

 

P1030737.JPGNous avons ensuite déambulé dans les rues adjacentes et flâné dans le calme du parc. Puis finalement, affamés, nous avons décidé de manger un morceau. Ce que j'adore chez les japonais, c'est que dans les devantures de leurs magasins, il y a des représentations en plastique des plats qu'ils proposent. Les étrangers peuvent ainsi se repérer et savoir ce qu'ils vont avoir dans leur assiette. Bon, les prix sont affichés en japonais donc la surprise peut être parfois salée pour les néophytes. Bon, sans vouloir me vanter, comme je parle japonais, je n'ai pas eu ce problème. Mon mari, quant à lui, passait son temps à saliver sur les devantures. Nous avons finalement opté pour un petit restaurant très sympa et très bon. Par contre nom oublié depuis le temps.

P1030774.JPGNous avons le lendemain décidé de visiter le marché au poisson de Tsukiji, qui ouvre très tôt. Comme nous étions encore affectés par le décalage horaire, nous étions réveillés à 4h du matin. Donc pas de problèmes. Sauf que mon mari, déphasé, nous a emmenés à l'opposé de là où on voulait aller, décidé à ne pas suivre mes indications, car je suis nulle en orientation, comme je l'ai dit plus tôt. Mais étonnamment, j'étais la plus douée sur ce coup-là. Nous sommes arrivés un peu tard, mais nous avons pu voir quand même les longs étalages remplis de poissons en tous genre. Impressionnant. Le thon était si rouge, qu'on aurait dit de la viande de boeuf.

 

 

P1030885.JPGP1030865.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, nous sommes partis pour la ville de Mitaka où se trouvait un endroit que je tenais absolument à visiter : le Musée Ghibli. C'était mon gros caprice. Que de bonheur ! Je suis retombée directement en enfance, courant à droite à gauche pour découvrir tous les trésors que le musée avait à offrir. Bon, il était interdit de prendre des photos à l'intérieur. je n'ai donc que quelques photos en extérieur. Notamment une où je pose à côté du robot du film "Le château dans le ciel" que d'émotion pour moi ! Et regardez-moi la taille ! Il était en taille réelle !

J'ai également pu voir le Chatbus du film "Totoro" où les enfants pouvaient s'ébattre au milieu de tas de petites noireaudes ( makkurokurosuke), j'avoue que je bavais d'envie. J'aurais bien pris une dose d'élixir de jouvence pour pouvoir faire la folle là bas dedans.

 

 

L'après-midi, nous avons décidé d'aller flâner du côté de Shinjuku, un quartier très prisé de Tokyo pour ses boutiques, salles de jeu et autre. Nous avons pu goûter à un bain de foule en règle avec les piétons, les employés, les lycéens qui passaient ou faisaient leurs courses. Nous sommes même entrés dans un immeuble d'environ 6 étages entièrement dédié aux jeux vidéo, jeux pour attraper des peluches et "pelicula" genre de photomaton qui fait des photos autocollantes dont les Japonais sont très friands. 

 

 

 

P1030966.JPGP1040090.JPG

P1040286.JPG

Le jour suivant, nous nous sommes préparés pour aller à Kamakura, une autre vile proche de Tokyo. Cette ville a été une des 3 villes impériales et est remplie de temples et de bâtiments anciens. Il y a notamment le deuxième Bouddha du Japon, qui fait la bagatelle de 11m de haut. On y trouve aussi un temple, l'Engaku-ji, encerclé par de nombreux bâtiments et aussi un très beau parc. Nous avons eu la chance d'y aller pendant une sorte de fête des lumières. Ils allaient allumer le soir des centaines de lanternes, peintes par des amateurs ou des pro, qui avaient été disposées le long du chemin. Il y avait aussi un spectacle de danse traditionnelle gratuit. Mon mari était aux anges. Le voyage se jalonnait bonnes surprises. 

Nous avions aussi rencontré un Américain un peu paumé qui ne parlait pas un mot de Japonais et qui venait de Corée pour visiter un peu. Il nous a accompagnés un moment pour ne pas se perdre. On a trouvé ça très sympa.

 

P1040361.JPG

 

Le lendemain, nous sommes partis pour une petite station balnéaire de Hakone. Elle est très connue et remplie d'hôtels. Nous y avons expérimenté les chambres à la japonaise, ainsi que les lits à la japonaise posés à même les tatamis, les futons. Je connaissais déjà, mais mon homme non et il a trouvé ça très confortable.

Nous avons aussi expérimenté les sources chaudes et les bains en public avec la situation la plus gênante qui soit pour moi : se baigner dans le plus simple appareil. Autrement dit... NUS ! ( Et non, vous n'aurez pas de photos des bains, nous ne sommes ni voyeurs, ni exhibitionnistes, non mais !)


 

 

 

Bon, la première appréhension passée, je suis allée là bas, j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis plongée dans l'antre du nudisme. Eh bien personne ne m'a regardée comme une bête curieuse et j'ai pu faire ma vie tranquille. Je crois que j'aurais aimé être avec quelqu'un que je connaissais, mais bon, impossible, les bains n'étaient pas mixtes et puis bon, entre femmes on est moins gênée. Ça a été le bain le plus relaxant de ma vie. J'ai adoré. Une fois la première gêne passée hop on se détend et on ne pense plus à rien, on se laisse mariner dans l'eau chaude telle une crevette rose. ( Bon la crevette doit trouver moins agréable de se faire cuire mais bon, j'étais aussi rose qu'elle en tout cas ;p )

 

P1040417.JPGLe soir, nous avons eu droit à un repas typique des stations balnéaires. Un repas pantagruélique. Ce que vous voyez en photo au-dessus n'est que la moitié de ce qu'on a mangé. C'était en tout cas très très bon. Je m'en pourlèche encore les babines, c'est dire, miam...

 

 

 

 

 

 

Et puis le jour suivant, nous sommes allés voir des amis que je m'étais faits lors de mon séjour au Japon. Ils nous ont emmenés visiter des endroits que des touristes normaux ne voient as forcément. Je n'ai pas trop de photos à montrer car nous y apparaissons tous trop, confidentialité oblige.

 

 

P1040647.JPGJe peux juste vous dire que pour célébrer notre mariage, ils nous ont emmenés dans un restaurant typiquement japonais où on ne mange qu'une sorte de poisson très fin : l'ayu une sorte de petite truite en plus raffiné. On le mange sous toutes ses formes : grillé ( ils l'embrochent encore vivant et il frétille devant le feu, un peu gore mais bon, c'est délicieux quand même et puis on ne peut pas douter de la fraîcheur du poisson comme ça), en soupe, en friture, en sashimi. Nous nous sommes vraiment régalés. Le paysage était également superbe, perdu dans les montagnes dans une gorge, lové contre la rivière. Ce furent des moments vraiment très agréables pour nous, d'autant plus que nous les partagions avec nos amis.

 

 

 

 

P1040849.JPG

 

Nous sommes ensuite partis (moi un peu la mort dans l'âme, triste de quitter mes amis) pour la seconde ville impériale du Japon : Kyoto. Là bas se dressent également nombre de temples et de parcs lovés dans la grande ville. Cette ville est vraiment incroyable. Il y a évidemment le contraste entre modernité et tradition. Mais il y est bien plus marqué qu'à Tokyo. Les bâtiments plus anciens, plus bas, en bois sont beaucoup plus présents.

Nous avons séjourné dans un ryôkan (auberge traditionnelle) avec les chambres et tatamis et futons. Nous avions aussi le petit déjeuner compris. Petit-déjeuner entièrement japonais, ce qui signifie beaucoup, beaucoup de salé.Donc j'ai eu parfois un peu de mal à manger du saumon, du riz, des pickles ou encore du tofu dès le matin. en sucré, il n'y avait qu'un yaourt et un quartier d'orange. Mais je dois bien avouer que nous n'avions pas faim avant au moins 12h30 / 13h. On était bien calés et prêts pour partir à l'aventure. Même mon mari, pourtant Polynésien, a eu du mal. il a réalisé qu'il lui fallait quand même du sucré pour équilibrer le tout.

 

 

Enfin, je vais peut-être vous parler des bâtiments que nous avons visités.

 

P1040771.JPGNous sommes allés visiter le Kyomizudera qui a la particularité d'avoir été construit sans clous. Il tient grâce à un savant enchevêtrement de poutres. Incroyable. De là, nous avons une vue plongeante sur Tokyo. Pas de photo, car à chaque fois, nous sommes dessus et trop visibles désolés ^^. 

Il se trouve au bout d'une longue rue pavée de magasins de souvenirs et de restaurants. D'ailleurs j'ai déniché une magasin dédié à Ghibli et j'y ai fait une véritable razzia. Oui, je sais, j'étais au musée Ghibli peu de temps avant, mais pas grave. Je suis une fan inconditionnelle. Au milieu du magasin trônait une énorme peluche de Totoro, presque aussi grande que moi ( je fais environ 1m65, vous vous faites une idée  ? Énooooorme ^_^ ). J'avoue j'ai vraiment hésité à le prendre, mais il aurait été trop encombrant et puis carrément hors de prix. Vous m'imaginez avec un Totoro accroché sur le dos  On m'aurait prise pour une tarée mine de rien...

 

P1040822.JPGMon homme était déjà époustouflé. Mais je l'ai emmené dans un endroit encore plus beau : là où se trouve de Kinkakuji, le temple d'or. Nous sommes arrivés dans une merveille de verdure et de calme. Bon, si on excepte les voix des touristes bien sûr.

Le Kinkakuji original a malheureusement brûlé en 1950, détruit par un moine fou, alors qu'il avait échappé aux bombardements de la deuxième guerre mondiale. Quelle ironie. Il a été reconstruit à l'identique en 1955. C'est un temple entièrement recouvert de feuilles d'or, situé au centre d'un étang. Les photos peuvent être vraiment superbes si on joue avec son reflet dans l'eau. Bon, nous nous ne sommes que des photographes amateurs, mais bon, on a essayé de faire au mieux. N'est-il pas magnifique ?

 

P1040873.JPG

 

Après nos 3 nuits à Kyoto, nous sommes partis pour Nara, la 3ème et dernière ville impériale du Japon. La fin du voyage se rapprochait dangerereusement.

Nara est une ville où se situe un énorme parc où se côtoient temples et pagodes. Là bas, les biches se baladent en liberté et ne sont pas du tout farouches. Elles se promènent parmi les touristes, attendant qu'ils leurs donnent des biscuits spéciaux, vendus dans des échoppes.

Elles attaquent d'ailleurs parfois les passants en leur piquant les papiers qui dépassent de leur poche, ou en essayant de boulotter les sacs en plastique. Pour vous dire, j'ai pu les caresser.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1040899.JPG

Dans cette ville de Nara, se trouve le premier bouddha du Japon. Il fait la bagatelle de 13m de haut et se trouve dans un bâtiment. Le lotus où il est assis ainsi que l'auréole derrière lui sont recouverts de feuilles d'or.

Pour donner un aperçu de sa taille, un trou a été fait dans une pilier, sensé représenter la taille de ses trous de nez. Un enfant de 6 ans peut passer aisément dedans. Ça vous donne une idée ça ?

Ou encore, si vous n'arrivez toujours pas à vous représenter sa taille, une reproduction d'un pétale de son lotus est exposée à ses pieds, je n'atteignais pas le haut même en levant le bras très haut, je le rappelle, je fais 1m65, donc faites le calcul...

 

Le soir, nous sommes revenus dans ce parc, et nous avons pu flâner dans les chalands d'une petite fête traditionnelle avec ses plats habituels : takoyaki ( boulettes soufflées au poulpe), ses saucisses, crêpes et yakisoba ( nouilles sautées au chou et au porc, miam).

 

 

 

 

Et le lendemain, nous sommes partis pour Osaka ou nous avons découvert notre hôtel dans le même bâtiment que la gare, super pratique.

Nous avons un peu flâné dans la ville et nous sommes rentrés dans notre hôtel, la mort dans l'âme, sachant que nous devions partir le lendemain matin. Nous n'avions pas du tout envie de repartir. D'autant plus que nous n'avons pas vu le tiers de ce qu'il y a à visiter. Mais bon, en 12 jours, on ne pouvait pas tout faire et il fallait faire des choix.

 

Mais en tout cas, que de souvenirs, que d'images qui nous assaillent ! 

Une chose est certaine, nous n'avons pas dit notre dernier mot. Nous allons y retourner pour nous replonger dans cette ambiance incroyable et unique.

 

J'AIME LE JAPON !!!!! OH OUI !!!

 

 

Le jeudi on voyage avec Something about Gaëlle :)

 

voyage

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 12:11

OUi, un autre article ! Je vous gâte !

Bon, en surfant sur le web, j'ai déniché ça et j'ai voulu vous le faire partager, je suis très généreuse, je le sais. Bon, c'est marqué "Amazing Japanese Boys Band", moi, je penche plus pour un groupe d'humoristes japonais débutants. Pourquoi ? Ce n'est pas le style d'un Boys Band japonais. Ils se prennent trop au sérieux pour aller aussi loin (quoique des fois...). Certes, ils peuvent faire des trucs drôles, mais je les imagine mal dans cette "tenue". Et la tronche de certains me fait encore plus penser à des humoristes.

Par contre, attendez 30 petites secondes avant de voir l'apothéose. Soyez patients, savourez les belles images et préparez les mouchoirs pour pleurer de rire ou de désespoir, c'est à voir.

La chorégraphie est improbable. Les tenues heu, minimalistes... Mais je ne vous en dis pas plus, ça gacherait la surprise.

En tout cas, moi, ça m'a bien fait marrer. Oui, je suis parfois au ras des pâquerettes (ou des violettes peut-être en ce jour XD). Ah oui, une dernière chose : ceci est la parfaite illustration de l'humour japonais. Déçus ? Eh bien voilà la dure réalité mes pauvres poussins smiley japonais

Allez place au chef d'oeuvre !smiley japonais

 

 

Repost 0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 11:20

Eh oui, le grand Hayao Miyazaki a réalisé un clip et je peux vous dire que c'est une vraie merveille !

Il date de 1998 et a été créé pour accompagner la superbe chanson du groupe Chage and Aska "On Your Mark" qui dure environ 6 minutes. Il fût diffusé dans les salles de cinéma en première partie d'un de mes films fétiches : "Mimi wo sumaseba" ( Si tu tends l'oreille).

Le clip a une véritable histoire, qui moi, me fait rêver.

J'étais, suis et serai toujours fan de cet homme qui à chaque fois me fait voyager, rêver, m'évader.

Alors mettez-vous bien en conditions. Lumière tamisées, fauteuil confortable, esgourdes bien ouvertes, yeux écarquillés et préparez-vous à vous évader grâce à ce véritable court-métrage en musique.

 


Repost 0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 17:42

Ça y est, j'ai fait ma sortie OVS !

Alors je vous a raconte.

J'ai stressé toute la journée avant d'y aller et j'ai fait deux fournée de muffins : une au jambon/fromage et une autre aux deux chocolats : blanc et noir.

Je prends ma voiture, chouette il neige ! Et je me rends au rendez-vous.

Là bas, je suis accueillie avec chaleur et tout de suite mise dans le groupe. Certes, ils discutaient de certains membres de ce site que je ne connaissais pas, mais en général, ils essayaient de m'intégrer.

On a mangé tous nos plats préparés avec amour tout en discutant puis nous nous sommes mis à jouer.

On a commencé avec mon jeu "Munchkin", mais les règles étant un peu complexes, nous avons laissé tomber, certains étant un peu perplexes face aux règles.

Nous nous sommes donc rabattus sur les "dames chinoises" qui ont été un agréable moment de détente. plaisanteries graveleuses et allusions sexuelles étaient de la partie, on s'est bien marrés.

Nous sommes chacuns rentrés chez nous vers mnuit.

 

Conclusion : je crois que je retenterai l'expérience en petit comité. Je n'ai pas encore assez confiance en moi pour tenter des sorties en grand nombre. 

J'ignore quand, par contre. Car je vais bientôt rejoindre mon cher et tendre.

L'année prochaine peut-être !

 

(Bon, ya pas tant de  détails que ça, mais je ne peux pas faire mieux aujourd'hui. Pas dans mon assiette)

Repost 0
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 12:01

Ah, aujourd'hui est le jour de la nostalgie.

 

J'ai envie de retourner au Japon ! Il faut dire que je suis une "japonaise d'adoption". J'ai hérité pas mal de leur comportements, de leurs manies et j'adore parler cette langue qui a un doux écho à mes oreilles. Bon, quand je parle, je dois avoir le terrible accent franchouille, mais au moins, on me comprend !

 

J'ai envie de voir les temples, les maisons traditionnelles, manger leurs bons petits plats et faire le plein de gadgets tous plus inutiles, laids et enfantins les uns que les autres ( mais je kiffe ( et j'exagère, ya des choses magnifiques, mais des fois ya des trucs, euh... no comment...)).

 

Nous y sommes allés l'an dernier avec mon cher et tendre pour notre voyage de noces. Mon homme, qui n'y était jamais allé, s'est retrouvé comme deux ronds de flancs, les yeux pleins de paillettes et les papilles en éveil. ( c'était autant un voyage touristique que gastronomique).

 

Nous avons fait Tokyo : Shinjuku, Ueno, fait Kamakura mais fait l'impasse sur Yokohama et ses délicieuses et énormes brioches vapeur par manque de temps (sic).

 

Mais mon plus beau souvenir  de Tokyo, c'est la visite du musée Ghibli. Je m'y suis retrouvée comme une enfant le soir de Noël et ça c'est l'éclate.

 

Kyoto et Nara sont aussi de très belles villes, pleines d'histoire et on n'a pas fait le tiers de tout ce qu'il y avait à faire. Donc je milite pour y retourner un mois. Cette fois avec des moyens plus modestes que le voyage de noces.

Mais ce ne sera pas cette année, ni l'année prochaine, ça j'en suis malheureusement sûre.

 

MAIS MALGRÉ TOUT JE  SAIS QU'ON Y RETOURNERA !!!

 

Repost 0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 14:32

Non, non, vous ne rêvez pas, mon titre est tout ce qu'il y a de plus véridique.

 

Lors de mon séjour en Bretagne, j'ai fait une visite plutôt atypique du Mont Saint Michel ( qui, au passage, est Normand et non pas Breton. C'est une source de discorde entre les deux régions).

 

Nous avions envie de faire une visite qui sorte de l'ordinaire, et nous avons été servis. Une visite des marais qui entourent le Mont à marée basse.

Bien sûr, pour apprécier au mieux cette petite visite, il est conseillé de la faire pieds nus afin de mieux sentir les différences de texture : sable plus ou moins dur, vase, sables mouvants et aussi flotte !

On avait les pieds bien sales, mais l'eau des petits cours d'eau que nous traversions se chargeait de les nettoyer.

Nous avons appris pas mal de choses sur la configuration de ces marais, leur histoire, leur faune et leur flore. Nous faisions partie d'un groupe de 30 personnes environ et nous marchions à notre rythme avec quelques arrêt ponctués par les explications de la guide.

Il faisait en outre assez chaud pour un mois de  septembre, nous n'avons donc pas senti le froid, malgré nos pieds nus et mouillés. Bon, vers la fin, alors que le soleil commençait à se cacher, j'avoue que j'enterrais mes pieds dans la vase pour me tenir chaud durant les explications de la guide. Mais je me suis ramassé un superbe coup de soleil sur le visage et l'arrière des mollets. ( Pas étonnant, j'y suis abonnée) Qui a dit que la Bretagne était un coin froid et inhospitalier, hein ?

 

Tout ça pour  dire que si vous avez envie de voir cet endroit avec un regard nouveau, je vous conseille de faire cette promenade. Il y a environ 6km, qu'on parcourt en environ 3h30 et le tout pour la modique somme de 8 euros par personne.

Par contre, avec la construction du nouveau pont, cette promenade semble appelée à disparaître, ce que je trouve malgré tout dommage. Mais bon, c'est pour une bonne cause : lutter contre l'ensablement su Mont Saint Michel.

 

Alors foncez l'an prochain pour en profiter !

Repost 0

Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton