Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 08:00

Aujourd'hui, ma petite et dernière participation à feu les apéros d'Oneechan va être la traduction d'une chanson japonaise qui parle de la margarita. Vous savez, ce cocktail à base de tequila et de citron vert. J'aime bien, je dois l'avouer. Oui, moi, la fille peu amatrice d'alcool, j'aprécie la margarita, han !!!!!
 

Oui, j'aime faire des trucs bizarres. Vous aurez même la possibilité d'écouter la chanson et de voir d'où elle est tirée XD Elle vient d"Urusei Yatsura" plus communément appelé "Lamu" chez nous, Français.

Je résume : Lamu a pris un aliment anodin pour les terriens, mais pour ceux de son espèce, c'est un alcool très puissant qui l'enivre dès la première bouchée. S'ensuit une chanson ode à la Margarita, cocktail bien connu de tous. (Et pour info : buvez avec modération, hein )

Allez c'est parti !

 


 

 

 


Dare demo sugu koi ni ochiru...                                      Tout le monde a le coup de foudre
Sore ga fushigina cocktail margarita.                               C'est ça, l'étrange cocktail Margarita
Hieta kokoro sameta futari                                              Coeurs déçus, couples en déroute
tameshite mite doozo kono cocktail                                 Essayez-vous à ce cocktail

Hitokuchime de me ga urundekite...                                 Dès la première gorgée, votre vue se                                                                                               trouble

Futakuchime de jitto shiterarenai..                                    À la deuxième, vous ne tenez plus en                                                                                                place

Yumemiru kokoro de hoho o yoseatta                             Vous vous serrez l'un contre l'autre, le                                                                                             coeur rêveur

ano koro no yoo ni futari wa hageshii                               Et retrouvez la fougue perdue
koi no toriko.                                                                  Quand l'amour vous possédait
Doozo futari de onominasai                                              Buvez ensemble
mahoo no cocktail                                                           Ce cocktail magique
joonetsu no margarita.                                                      La Margarita de la passion

Sore wa tooi minami no kuni                                           C'est la Margarita venue de la capitale de                                                                                              l'amour

koi no miyako no cocktail margarita.                               Dans un lointain pays du Sud 
Kataomoi ni shizunda yoru                                              Les soirs d'amour déçu
tameshite mite doozo kono cocktail.                                Goûtez à ce cocktail

 

Hitokuchime de wasuresoo.                                              Dès la première gorgée, vous pourrez                                                                                             oublier

Futakuchime de kokoro yomigaeru.                                  À la deuxième, votre coeur s'épanouira de nouveau
Dare ka ni koekake odoridashisoo yo.                              Vous donnant le courage de danser avec un                                                                                               inconnu

Kitto asa made ni suteki na koibito                                    Et au matin, c'est certain
mitsukaru deshoo.                                                             Vous aurez trouvé un beau soupirant

Dakara anata mo onominasai na                                        Alors bois toi aussi
fushigi na cocktail                                                              Ce cocktail étrange
shakunetsu no margarita.                                                   La Margarita ardente
Fushigi na cocktail                                                             Ce cocktail étrange 
shakunetsu no margarita.                                                    La Margarita ardente

 

 

 

 

aperopintadesnouveleversion

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 08:00

Encore un article pour faire honneur à l'apéro en folie des Pintades de ma copinaute Oneechan. Oui, j'aime bien ce rendez-vous et je me casse tout le temps la tête pour trouver quelque chose d'original à faire et à écrire.

 

Je vais donc essayer de la jouer encore un peu décalée, en priant pour que personne n'ait eu l'idée d'en parler avant moi.

 

Aujourd'hui, c'est un article en rapport avec l'alcool, sans avoir aucun rapport direct...


Je sens que je commence à vous perdre. Comment cela se fait-ce vous demandez-vous, le sourcil en point d'exclamation. "Ah bah la miss Élu, elle aime bien faire des trucs bizarres dis donc... L'est toquée elle !" devez-vous vous dire devant vos écrans. Et à moi de répondre "Merci du compliment".

Bah oui, un apéro, c'est plus rigolo quand on discute autour et d'autant plus quand on rigole. Alors rien ne vaut une toquée, ça met une ambiance du feu de Dieu XD.

Non ? Je me goure ? Tant pis, je m'éclate, moi, au moins c'est l'essentiel ;)

 

Bon, avec tout ça, je n'ai toujours pas abordé le sujet qui vous intéresse et pour lequel vous êtes venus me voir.

Je suis toujours pénible à déblatérer pendant des plombes sans aborder le sujet alors que vous, ça vous démange de savoir quelle idée farfelue a bien pu me passer par la tête. Et moi ça m'éclate de vous faire guigner. Rha je suis vilaine, et j'aime ça XD

 

Bon allez, je vais mettre fin au suspense. Je vais vous dire ce qu'est Pink Martini.


Eh bien c'est en fait un groupe musical américain composé de 12 musiciens.

Impossible de le spécifier plus parce que c'est un groupe qui n'a pas vraiment d'identité musicale. Ils chantent un peu de tout ( jazz, latino, classique, rétro etc.) dans un peu toutes les langues. Si, si ! Ils chantent en anglais ( normal ), français, espagnol, italien, en japonais (!) et bien d'autres langues ! XD Il faut le faire, non ? Moi, ça me botte, j'adore le concept.

Leur autre particularité est qu'ils interprètent autant des oeuvres originales que des reprises de chansons pas forcément connues.

Mais je suis sûre qu'une ou deux de leurs chansons ont déjà effleuré vos petites noreilles.

Si, si, notamment dans une vieille pub de voitures qui passait il y a bien 10  ans (ouch, déjà, prends ça dans tes dents Élu !) .

La chanson donnait ça ( au passage je raffole du clip, très original et décalé, comme c'est étrange ! ) :

 


 
C'est une chanson méconnue  de Piaf, sympa, non ? 
Si ça vous dit vous pourrez découvrir d'autres de leurs chanson en explorant deezer ou youtube ;)

Alors, mon intervention ô combien géniale vous a-t-elle plu ?
Non, je n'ai pas fait de hors sujet, j'ai parlé d'un groupe au nom d'alcool ;p
Comment ça j'ai triché ? Mais non, j'ai juste adapté le truc à ma sauce ;) Je suis sûre qu'Onee ne m'en voudra pas.

Et pour finir, que pensez-vous de ce groupe ? Le connaissiez-vous ?

 

 

aperopintadesnouveleversion

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 08:00

088-logo-biere-hinano.jpgAujourd'hui, une autre petite participation aux apéro en flie de ma blogocopine Oneechan. Cette fois, je vais être un peu plus sérieuse et bien moins décalée.

Je vais vous parler de la bière nationale de Tahiti (enfin de la Polynésie Française) : la Hinano.

Vous ne connaissez pas ? Sacrilège ! C'est ce qui se boit presque tout le temps là bas ( avec le punch fait pour les fiestas ( écrit sur le carton de la bouteille, véridique)).

Bon, personnellement, je ne suis pas une fan de bière, je trouve ça trop amer. Mais là bas c'est vraiment emblématique du coin. On trouve ds T-shirts, des autocollants, des glacières et des tas de trucs à l'effigie du logo de Hinano. J'ai vraiment halluciné de voir une marque de bière aussi présente dans la vie des autochtones. Mon homme a des tas de T-shirts de la marque. C'est dingue comme on voit ça de partout.

Bon, il faut dire que les tahitiens aiment bien faire la fête et qu'une bonne fête n'est jamais complète sans la bière du coin. Tout serait différent et aurait au autre goût sans elle.


Perso pas besoin d'en boire, rien que de voir le logo, je voyage déjà ;)


Il faudrait peut-être que j'en goûte une de ces jours histoire de voir si ça pourrait me plaire ou non.

 

Et vous, cette bière vous fait-elle envie ou pas ? ;)

 


 

aperopintadesnouveleversion

Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 08:00

Aujourd'hui, je vais faire une petite participation atypique aux apéros en folie d'Oneechan.
J'ai décidé de vous faire partager un extrait d'un roman que j'aime beaucoup "Le huitième sortilège" de Terry Pratchett. Il a bien sûr un lien avec les apéros vous verrez pourquoi. J'espère en tout cas que vous rirez un peu en lisant cet extrait et qu'il vous donnera envie de le lire XD

Des mages veulent invoquer un personnage récurent de Terry Pratchett : La Mort, et ils l'interrompent alors qu'ils s'amusait apparemment. Voici l'extrait :


...Les ustensiles entassés autour de l'octogramme avaient un air absolument, indubitablement occulte. Cornes de béliers, crânes, ferronneries baroques et grosses bougies se détachaient du lot, malgré la découverte par de jeunes mages qu'on pouvait parfaitement accomplir le Rite d'AshkEnte à l'aide de trois petits bouts de bois et de quatre centimètres cubes de sang de souris.

Les préparatifs prenaient habituellement plusieurs heures, mais les pouvoirs conjugués des anciens mages les abrégèrent considérablement et, au bout de quarante malheureuses minutes, Galder psalmodiait les dernières paroles du sortilège. Elles restèrent un instant suspendues devant lui avant de se dissiper.

L'air au centre de l'octogramme miroita, s'épaissit, et soudain apparut une haute silhouette sombre. Une robe et un capuchon noirs la dissimulaient en grande partie, ce qui était probablement aussi bien. Elle serrait une longue faux à la main et l'on ne pouvait manquer de remarquer que pour tous doigts elle n'avait que des os blancs. L'autre main squelettique tenait des petits cubes de fromage et d'ananas enfilés sur un bâtonnet.

« QUOI ? » fit la Mort. Sa voix avait la chaleur et la couleur d'un iceberg. Il * (* Le lecteur étourdi qui aurait omis de se plonger dans La Huitième Couleur, premier livre des « Annales du Disque-monde », s'aperçoit ici avec surprise que la Mort est de sexe masculin. Dont acte. (N. d. T. ))surprit l'œil étonné des mages et glissa un regard  vers son bâtonnet.

« J'ÉTAIS À UNE SOIRÉE, ajouta-t-il avec une nuance de reproche.

— O Créature de la Terre et des Ténèbres, nous te sommons de t'abstenir de... » commença Galder d'une voix ferme et autoritaire. La Mort hocha la tête.

«OUI, OUI, JE CONNAIS TOUT ÇA, dit-il. POURQUOI M'AS-TU INVOQUÉ ?

— On raconte que vous voyez à la fois le passé et l'avenir », répondit Galder, un peu boudeur parce que le grand discours de contrainte et de conjuration était l'un de ses préférés et qu'il le faisait drôlement bien, à ce qu'on disait.

« C'EST TOUT À FAIT VRAI.

— Alors peut-être pouvez-vous nous informer sur ce qui s'est passé ce matin ? » Galder se ressaisit et ajouta d'une voix forte: « Je te l'ordonne par Azimrothe, par T'chikel, par. –..

— D'ACCORD, TU M'AS CONVAINCU, dit la Mort. QU'EST-CE QUE TU VEUX SAVOIR, PRÉCISÉMENT? IL S'EST PASSÉ DES TAS DE CHOSES CE MATIN, DES GENS SONT NÉS, D'AUTRES SONT MORTS, LES ARBRES ONT UN PEU GRANDI, LES VAGUES ONT DESSINÉ DE RAVISSANTS MOTIFS SUR LA MER...

— Je veux dire au sujet de l'In-Octavo, fit froidement Galder.

— ÇA? OH, IL S'AGISSAIT SEULEMENT D'UN RÉAJUSTEMENT DU RÉEL. A CE QUE J'AI COMPRIS, L'IN-OCTAVO NE TENAIT PAS À PERDRE LE HUITIÈME SORTILÈGE. IL TOMBAIT DU DISQUE, APPAREMMENT.

— Attendez ! Attendez ! » fit Galder. Il se gratta le menton. « On parle bien de celui qui se trouve dans la tête de Rincevent ? Un grand type mince, plutôt décharné ? Celui...

— QU'IL TRANSPORTE AVEC LUI DEPUIS DES ANNÉES, OUI. » Galder se renfrogna. Ça ne présageait rien de bon. Personne n'ignorait que lorsqu'un mage mourait, tous les sortilèges s'échappaient de sa tête, alors pourquoi s'embêter à sauver Rincevent ? Le sortilège finirait bien par revenir.

« Pourquoi, à votre avis ? dit-il sans réfléchir, avant de réagir à temps et d'ajouter à la hâte: Par Yrriph et Kcharla, je t'abjure et...

— J'AIMERAIS QUE TU ARRÊTES ÇA, dit la mort. JE NE SAIS QU'UNE CHOSE: TOUS LES SORTILÈGES DOIVENT ÊTRE PRONONCÉS ENSEMBLE À LA PROCHAINE VEILLE DU PORCHER, SINON LE DISQUE SERA DÉTRUIT.

— Parlez plus fort ! exigea Greyhald Spold.

— La ferme ! fit Galder.

— MOI?

— Non, lui. Vieux fêlé de...

— J'ai entendu ! le coupa Spold. Vous autres, les jeunes... » Il se tut. La Mort le regardait d'un air songeur, comme s'il essayait de se rappeler son visage.

« Ecoutez, reprit Galder, répétez la fin de votre phrase, vous voulez bien ? Le Disque sera quoi ?

— DÉTRUIT, dit la Mort. JE PEUX M'EN ALLER MAINTENANT ? J'AI LAISSÉ MON VERRE.

— Attendez, fit Galder précipitamment. Par Cheliliki, Orizone et ainsi de suite, qu'est-ce que vous entendez par: détruit?

— IL S'AGIT D'UNE ANCIENNE PROPHÉTIE ÉCRITE SUR LES MURS INTÉRIEURS DE LA GRANDE PYRAMIDE DE TSORT. LE MOT "DÉTRUIT" ME SEMBLE S'EXPLIQUER DE LUI-MÊME.

— C'est tout ce que vous pouvez nous dire ?

— OUI.

— Mais la Veille du Porcher, ce n'est que dans deux mois !

— OUI.

— Vous pouvez au moins nous dire où se trouve en ce moment Rincevent ! »

La Mort haussa les épaules. Un mouvement parfaitement adapté à sa morphologie.

« LA FORÊT DE SKUND, VERSANT REBORD DES MONTAGNES DU BÉLIER.

— Qu'est-ce qu'il fiche là-bas ?

— IL S'APITOIE SUR SON SORT.

— Oh.

— JE PEUX Y ALLER, MAINTENANT ? »

Galder approuva d'un chef distrait. Il songeait avec mélancolie au rituel de bannissement, qui commençait par « Hors d'ici, ombre abjecte » et renfermait quelques passages particulièrement impressionnants qu'il avait répétés, mais il manquait décidément d'enthousiasme.

« Oh, oui, fit-il. Merci, oui. » Et alors, parce qu'il vaut mieux éviter de se faire des ennemis même parmi les créatures de la nuit, il ajouta poliment:

« J'espère que vous passez une bonne soirée. »

La Mort ne répondit pas. Il regardait Spold à la façon d'un chien qui lorgne un os, sauf que dans le cas présent c'étaient plutôt les os qui lorgnaient le chien.

« J'ai dit: j'espère que c'est une bonne soirée, répéta Galder en élevant la voix.

— POUR LE MOMENT, OUI, dit la Mort d'un ton égal. A MON AVIS L'AMBIANCE VA VITE RETOMBER À MINUIT.

—Pourquoi ?

— PARCE QU'ILS S'IMAGINENT QU'À CETTE HEURE-LÀ JE VAIS RETIRER MON MASQUE. »

Il disparut, abandonnant derrière lui un bâtonnet à cocktail et un petit serpentin en papier.

 

 

Et voilà, j'espère que ça vous a plu. Pas trop long ? XD

 

aperopintadesnouveleversion


Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 08:00

pisang-ambon-21--1-.jpgComme vous commencez à le savoir, je n'ai jamais vraiment été attirée par l'alcool et les fêtes ( et mes parents en ont maintes fois remercié le ciel je crois XD ) mais mes amies de lycée ( qui le sont toujours actuellement) m'ont fait découvrir l'alcool du diable, un truc qui aurait très bien pu me pousser à m'enivrer tellement j'en aimais le goût : le Pissang Ambon.

Oui, si mes copines avaient voulu, elles auraient pu me faire rouler sous la table avec cet alcool au goût des bonbons à la banane qui ont bercé notre enfance. Si, vous savez les bonbons jaunes chimique au goût tout aussi chimique de banane ! J'adorais ça !

 

Et voilà qu'on me servait ça sous forme de boisson, mélangé à du jus d'orange ! Aucun goût d'alcool ou presque !  Le piège idéal ! Non, franchement  ! Si je n'avais pas été si raisonnable, j'en aurais bu des litres XD

Cet alcool est déjà à l'origine d'une couleur vert pomme très chimique, et mélangé au jus, il penchait plus vers le vert kaki XD Et je me régalais !

 

Tant et si bien que pour mes 20 ans, j'ai eu droit à ma bouteille à moi XD C'est pas la classe, ça ? J'ai mis du temps à la finir cependant, je suis restée une fille sage.

Ah mais quels souvenirs ça me fait. On a bien rit autour de cet alcool.


Tiens il faudrait que quand j'aurai fini d'allaiter que je rachète une bouteille. Que je boirai seule ( petit à petit, hein) parce que on homme n'aime pas les trucs à base de banane XD Le pire, c'st que je ne sais pas si j'apprécierai toujours autant cet alcool. Bah au pire je ferai goûter à nos invités ;)

 

Cet alcool au goût d'"enfance" me fera retourner au temps de l'insousciance et des boum XD

 

Et vous ? Avez-vous un souvenir lié à la bibine ? XD ( que c'est joliment formulé !!)

 

Ceci est ma maigre participation aux apéros en folie d'Oneechan !

 

aperopintadesnouveleversion

Repost 0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 08:04

Comme j'ai zappé ma participation la semaine dernière, eh bien j'ai décidé de me rattraper en écrivant pas UN mais DEUX articles sur l'apéro en folie. Oui, je suis folle. Et non, ce n'est pas parce que je veux qu'on me prenne en coup de coeur, c'est juste parce que ça m'éclate, voilà.

Et ce sera court et plus sérieux, car je vais présenter l'apéro du repas de Noël avec mes beaux-frères et belles-soeurs.

 

Nous avons donc fait un apéro/entrée qui précédait notre repas pantagruélique de Noël.

J'ai passé deux jours à préparer le tout aidée de toute la famille excepté mon homme qui bossait et bout de chou qui me plombait mon planning en me réclamant sa dîme en lait maternel directement à la source : moi. Mais on y est arrivés !

 

J'ai préparé les choses suivantes : gougères fromage/lardons, rillettes de thon au mascarpone et olives et croissants fourrés au fromage ail et fines herbes d'un côté et de fromage de chèvre et lardons de l'autre. Il n'en est pas resté une miette.

Pour accompagner tout ça, nous avons dégusté un délicieux champagne d'un petit producteur très abordable que nous avions acheté pour notre mariage ( faites le calcul, il a deux ans et demi, on doit se grouiller pour finir les 2 bouteilles qui restent) (Onee si tu veux les coordonnées dudit producteur je te le filerait avec plaisir et à toute autre personne tentée par l'expérience)

 

Je vous rassure, non, je n'ai pas bu de champagne (snif) ni mon autre belle-soeur enceinte d'ailleurs. Non, mais nous avons tenu à avoir des bulles quand même et notre flûte aussi; c'était Noël quand même que diable ! Nous avons donc dégusté un très bon cru de lemon lime bien frais qui a fait chanter nos papilles ( parce que les bulles ça chatouille) mais pas nos neurones XD

 

Et pour preuve une petite photo à l'appui !

 

apéro noel2

 

Alors ? Verdict ?

 

Et en bonus, le clou du repas : des bûches maison que j'ai mis bien 2/3 heures à faire, mais on s'est régalés ! Miam !!

 

 

P1000948

 

Cétait ma participation bis aux apéros en folie ! ;)

 

aperopintadesnouveleversion.jpg



Repost 0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 08:03

Aujourd'hui, je recommence à participer aux apéros du weekend d'Oneechan et je vais apporter ma petite pierre à l'édifice non pas en trinquant ce coup-ci mais en vous expliquant un truc qui me fait me marrer comme une idiote quand on trinque.


Oui car trinquer devant moi en disant "tchin tchin" (ça y est encore ce blocage, je ne peux pas le dire à haute voix) c'est se garantir une demoiselle qui rigole sous cape et qui se garde bien de répondre par ce mot. À la rigueur je dirai "santé" ou "à la vôtre" mais au grand jamais "tchin tchin". 

 

Pourquoi me demanderez-vous ? Eh bien il ya une raison toute simple :

parce que je parle japonais.

 

Là je vous vois froncer les sourcils, poser votre doigt contre votre tempe, le tourner avec application et dire à haute voix "Elle a bu cette fille ma parole" ben vu que c'est en rapport avec les apéros, ce serait probable, mais non, je suis au régime sans alcool depuis plus d'un an maintenant XD. Oui, je suis une force de la nature, adorez-moi, vénérez-moi, j'adore ça ! 

 

Non, plus sérieusement, le mot "tchin tchin" en japonais a une toute autre signification pour nos amis nippons : oui car pour eux, chaque fois que nous trinquons de la sorte avec entrain, bonne humeur et beaucoup de vigueur, nous nous ridiculisons en beauté et nous sommes limite dans le "X".

Là je sens que je vous ai accrochés mes canards, de toute façon dès qu'on parle de ça, je ne sais pas pourquoi, je vois les yeux qui pétillent, la bouche qui se recourbe en un petit sourire grivois et les oreilles qui se dressent toutes droites bien ouvertes pour m'écouter.

Je vous tiens en haleine et ça vous énerve ? Tant mieux j'aime ça, et puis il faut un peu de suspense dans la vie ;)

 

Bon allez je vous le dis en fait, pour nos amis habitants du Pays du Soleil Levant nous hurlons avec énormément d'aplomb et de bonheur le mot "ZIZI!!!!!" vous comprendrez donc que je ne peux plus le dire, résultat de plusieurs réflexions de Japonais hilares et rouges comme des pivoines ( les Japonais sont assez pudiques pour ça malgré ce qu'on en pense et aussi assez scato dans leur humour donc ben voilà quoi...)

( Au passage, vous pensez à la pub d'Afflelou ? Hein ? Ben j'ai de très bonnes raison de dire qu'il est fou, moi. Il se plombe la clientèle japonaise mais alors en beauté. )

 

Alors voilà pourquoi vous ne m'entendrez plus prononcer ce mot pour trinquer !

Tout ça pour ça ! Vous devez regarder l'écran d'un air blasé et vous dire "elle a pondu un article des 212 pages pour hurler le moto "zizi" ? Nan mais elle a un grain, elle" 


Ben ouais et franchement vous savez quoi ?

J'aime ça avoir un grain !

Alors santé !

 

 

aperopintadesnouveleversion-copie-1

Repost 0

Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton