Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 10:40

Assise sur le banc de notre petit jardin que j'affectionnais, bien calée au soleil, amusée par les acrobaties que mes chats faisaient pour attraper le bout de ficelle que j'agitais sous leur nez, je prenais plaisir à ce doux moment de détente. Fatalement, ces instants de quiétude me plongèrent dans une douce rêverie, dans un agréable voyage dans mon passé.

Je repensais à ces années passées avec mon homme mon "Namour" comme je l'appelais toujours. Oui, cela faisait plus de 50 ans maintenant que je vivais un amour toujours aussi fort qu'au premier jour.

Certes il y avait eu des hauts et des bas, certes la vie avait parfois été dure, mais elle avait aussi été merveilleuse, car on ne peut s'en rendre compte qu'après avoir vécu de durs moments. Oui, les coups durs sont des épreuves difficiles à passer, mais n'étaient-ils pas un passage obligé afin de réaliser que le bons moments étaient aussi là et pour nous permettre de savourer jusqu'à la lie le bonheur qui s'offre à nous ?

Soudain, un papillon attira mon attention, m'arrachant un court instant à ma rêverie temporelle pour m'y replonger aussitôt. Il me rappela le temps où je tenais un blog, petit coin où je me permettais de pousser mes coups de gueule, de donner mes coups de coeur, ou de partager des petits moments de vie, tout simplement. Ma vie en Bretagne, mes chats, Namour, mes péripéties de prof... Qu'il était loin ce temps-là. 

 

Le bruit d'une branche qui craque me fit tourner la tête et il était là, mon Namour, plus aussi fringant qu'avant, mais toujours le même sourire, la même espièglerie dans le regard. La canne qu'il tenait ne le diminuait en rien, au contraire, elle lui donnait un petit air dandy et classieux qui détournait encore le regard de certaines dames de notre génération. Et moi, dans ces cas-là, de le rejoindre fièrement à petits pas pour montrer fièrement qu'il était à moi et à personne d'autre. 

 

Je lui rendais son sourire et l'invitais à me rejoindre. Ce qu'il fit tout en me tendant une jolie rose cueillie dans le jardin.

 

Je crois que c'était ce qui se rapprochait le plus du bonheur parfait.

 

 

 

Ceci est mon humble participation au concours que notre chère Kiara a lancé. Certes ce petit texte n'est pas une oeuvre de Proust ( quoique que quelques phrases à rallonge pourraient nous en faire douter XD) mais j'y ai mis du coeur.

Pour info, c'est ce petit poème de Rosemonde Gérard ( enfin pas si petit, le poème) qui m'a inspiré ce petit texte, je le trouve beau et doux amer à la fois.

 

Je vous le met et libre à vous de le lire ou non ;)

 

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, 

Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,

Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,

Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.

Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,

Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,

Et je te sourirai tout en branlant la tête,

Et nous ferons un couple adorable de vieux.


Nous nous regarderons, assis sous notre treille,

Avec de petits yeux attendris et brillants,

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,

Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.


Sur le banc familier, tout verdâtre de mousse,

Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer;

Nous aurons une joie attendrie et très douce,

La phrase finissant souvent par un baiser.


Combien de fois jadis j'ai pu dire : «Je t'aime!»

Alors, avec grand soin, nous le recompterons.

Nous nous ressouviendrons de mille choses, même

De petits riens exquis dont nous radoterons.


Un rayon descendra, d'une caresse douce,

Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,

Quand, sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,

Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.


Et, comme chaque jour je t'aime davantage,

Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain

Qu'importeront alors les rides du visage,

Si les mêmes rosiers parfument le chemin?


Songe à tous les printemps qui dans nos coeurs s'entassent

Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens.

Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent

Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens;


C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge,

Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,

Car, vois-tu, chaque jour je t'aime davantage

Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain!


En ce cher amour qui passe comme un rêve

Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,

Retenir, s'il se peut, l'impression trop brève,

Pour le ressavourer plus tard avec lenteur.

J'enfouis tout ce qui vient de lui comme un avare

Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours.


Je serais riche alors d'une richesse rare,

J'aurais gardé tout l'or de mes jeunes amours,

Ainsi de ce passé de bonheur qui s'achève

Ma mémoire parfois me rendra la douceur;

Car de ce cher amour qui passe comme un rêve

 J'aurais tout conservé dans le fond de mon coeur.


Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,

Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,

Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,

Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.


Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,

Nous nous croirons encore aux jours heureux d'antan,

Et je te sourirai tout en branlant la tête,

Et tu me parleras d'amour en chevrotant.


Nous nous regarderons, assis sous notre treille,

Avec des yeux remplis des pleurs de nos vingt ans...

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs!

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cécile MdL 28/09/2012 07:31


Merci pour cette émotion de bon matin, ton texte et le poème m'ont émue ...


Alors, juste merci pour ce joli moment passé sur ton blog

Élucubration 09/11/2012 11:13



Merci avec beaucoup de retard !



Kiara 25/09/2012 19:52


Je connais ce poème et je l'aime beaucoup. Merci pour ce merveilleux texte! J'espère qu'il est prémonitoire et que dans 48 ans maintenant, ma vie sera aussi belle auprès de mon Namour!


Bravo et merci!


Grosses bises Elue.

Élucubration 09/11/2012 11:13



de rien :) j'ai aimé participer même si je n'ai pas eu de chance XD Mais de toute façon j'ai jamais de chance aux jeux XD Je me suis bien amusée à écrire c'est déjà ça ;)



Fabymary POPPINS 25/09/2012 17:05


coucou ma belle j'ai lu avec délectation et intérêt ton texte j'ai aimé bonne chance chez la miss kiara, bisous

Élucubration 09/11/2012 11:13



Merci  avec énormément de retard ! ;)



Mais Qui Suis-Je ?

  • : 36 15 code Ma Vie
  • 36 15 code Ma Vie
  • : Blog d'une jeune femme qui a envie de partager ses coups de cœur, ses coups de gueule, ses états d'âme...
  • Contact

Avertissement

Les textes de ce blog sont la propriété exclusive de leur auteur, à savoir moi. Je vous remercie de bien vouloir ne pas prendre la liberté de me les "emprunter" sans ma permission.

Merci

Mon blog Doppleganger

Comme ce blog prend des proportions assez personnelles, j'ai décidé de faire migrer tous mes articles sur les Otome Games ici : http://otomegamesworld.over-blog.com/ 

Au plaisir de vous retrouver là bas pour des discussions sur ce sujet !

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elucubrations sur Hellocoton